Alors que Les Petits Frères continuent de veiller sur leurs 1 800 Grands Amis depuis le début de la pandémie, les récentes annonces du gouvernement du Québec viennent donner un sens, plus que jamais, aux activités mises en place par l’organisme pour venir en aide aux personnes aînées isolées, durant le temps des fêtes.

La Presse

Affairés depuis le début de la pandémie à épauler et offrir un soutien constant aux personnes âgées isolées, Les Petits Frères déploient cette année plusieurs initiatives, activités, actions bénévoles et lancent un appel à la solidarité des Québécois afin de briser l’isolement social des personnes âgées en cette période névralgique.

PHOTO FOURNIE PAR LES PETITS FRÈRES

La bénévole Andrée a préparé des cartes de souhaits en collaboration avec des écoles.

Alors que les rassemblements du temps des fêtes sont bien souvent les seuls moments de réjouissances où les aînés isolés peuvent profiter d’un peu de réconfort et de chaleur humaine, cette année ce sera bien différent, pandémie oblige. N’étant pas en mesure d’offrir leurs traditionnels repas de Noël, réalisés chaque année le 25 décembre et si chers à de nombreux aînés isolés, l’organisme a dû mettre en place de nouvelles initiatives pour offrir une dose de réconfort revisitée à ses Grands Amis qui en auront besoin plus que jamais. Ces mesures ont été annoncés le 9 décembre dernier.

Parmi les mesures : l’envoi d’un calendrier de l’avent à tous les Grands Amis; la préparation et le déploiement de plus de 1800 boîtes composées de cadeaux et de petites gâteries, avec des cartes personnalisées à travers la province, destinées aux Grands Amis; une chaîne d’appels téléphoniques par les bénévoles, aux Grands Amis, réalisée les journées du 24 et 25 décembre; la réception d’un message téléphonique préenregistré de Béatrice Picard, qui sera envoyé aux Grands Amis, la journée du 25 décembre; et une association avec des écoles pour l’envoi de lettres et de bricolages faits par des enfants, et destinés aux personnes aînées isolées.

Toutes ces initiatives sont rendues possibles grâce aux dons du grand public et d’entreprises, et aux nombreux bénévoles des Petits Frères mobilisés à travers la province.

« Cette année le temps des fêtes sera particulièrement douloureux pour les aînés isolés du Québec, c’est pourquoi Les Petits Frères ont redoublé d’ardeur pour mettre en place de nombreuses initiatives originales qui offriront un peu de réconfort à nos Grands Amis et leur rappeler que nous sommes présents pour eux, » mentionne Caroline Sauriol, directrice générale de l’organisme. Le temps des fêtes sera plus tranquille pour plusieurs d’entre nous, alors pourquoi ne pas en profiter pour faire une bonne action et poser un geste tout simple, comme préparer un repas pour un aîné seul de votre entourage », a dit Caroline Sauriol, directrice générale de l’organisme.

« Je vous remercie pour les petites attentions que vous faites pour nous, mais aussi je veux vous remercier d’avoir emmené Ginette, Henri et Nathalie dans ma vie. C’est comme si j’avais de la parenté, un peu éloignée c’est vrai, mais de la parenté tout de même. Et cela, ça fait toute la différence dans ma vie! » a dit Monique, 76 ans, Grande Amie des Petits Frères.

Les Petits Frères invitent les Québécois et les Québécoises à profiter de ce temps passé à la maison durant ce temps des fêtes pour appeler une personne aînée, un membre de leur entourage, une voisine ou un grand-oncle qu’il leur sera impossible de visiter. Pour toutes les personnes qui désirent elles-mêmes recevoir un appel, le programme « Au bout du fil » est un service gratuit et disponible partout au Québec qui consiste à créer des jumelages téléphoniques entre des personnes âgées de 75 ans et plus qui vivent de la solitude et des bénévoles, spécialement formés par l’équipe des Petits Frères. Ceux-ci n’ont qu’à téléphoner au numéro suivant: 1-877-805-1955.

Depuis près de 60 ans, Les Petits Frères ont comme mission de contrer l’isolement des personnes seules du grand âge en créant autour d’elles une famille engagée et fidèle jusqu’à la fin de leur vie. En action dans 11 régions du Québec, l’organisme est le seul à accompagner les personnes aînées pour toujours, peu importe leur condition, jusqu’à la fin de leur vie et même après. Âgées en moyenne de 85 ans, ces personnes surnommées affectueusement « Grands Amis » sont accompagnées pendant quatre ans environ, mais cela peut aller jusqu’à plus de dix ans. La majorité d’entre elles vit avec un faible revenu et près du tiers souffre de troubles complexes de santé. La comédienne Marie-Thérèse Fortin est porte-parole des Petits Frères et, depuis dix ans, la comédienne Béatrice Picard en est la marraine. Les Petits Frères sont agréés par le Programme de normes d’Imagine Canada attestant la qualité, l’efficience et la transparence de l’organisme.