Lors du Mardi je donne, le 1er décembre dernier, les dons reçus à Conservation de la nature Canada (CNC) au Québec totalisent plus de 45 000$.

La Presse

Un donateur anonyme avait promis d’égaler les dons jusqu’à hauteur de 25 000 $, ce qu’il a fait, amenant donc le total à plus de 70 000$.

Les espaces naturels ont aidé beaucoup de Québécois à faire face à la pandémie de COVID-19. Des randonnées virtuelles sur les propriétés de CNC ont en outre permis à certaines personnes de profiter des bienfaits de la vie sauvage et du plein air dans le confort de leur foyer.

« Il ne fait aucun doute que la pandémie a eu un impact énorme sur les gens, mais la nature s’est avérée être une puissante alliée pour nous aider à maintenir un équilibre dans nos vies », affirme Catherine Grenier, présidente et chef de la direction de Conservation de la nature Canada. « Le simple fait de passer du temps dans la nature, de faire une courte promenade en plein air, peut contribuer à renforcer notre système immunitaire, notre concentration et notre humeur. Voilà pourquoi nous n’avons jamais autant eu besoin de la nature! »

Tous les dons faits à CNC contribuent à protéger la nature, que ce soit par la protection des terres et de l’eau douce ou la restauration d’écosystèmes. Les terres conservées par CNC offrent un habitat à de nombreuses espèces qui figurent parmi les plus menacées au pays. Ces milieux protégés offrent aussi des avantages aux communautés locales, comme le contrôle des inondations et la possibilité de pratiquer des activités récréatives tout en se connectant à la nature.

« Avec l’aide d’entreprises et de donatrices et donateurs individuels, Conservation de la nature Canada peut travailler là où nos efforts peuvent avoir le plus grand impact en matière de conservation des espèces indigènes et des habitats, et ce, partout au pays. En faisant un don lors du Mardi je donne, les gens peuvent doubler leur impact en protégeant des aires naturelles dès aujourd’hui pour nous tous ainsi que pour les générations futures », indique Joël Bonin, vice-président associé à Conservation de la nature Canada au Québec.

CNC salue également les entreprises partenaires TELUS et CP Rail.

Chef de file en conservation de terres privées au Canada et organisme sans but lucratif, Conservation de la nature Canada (CNC) oeuvre à la protection de milieux naturels et des espèces qu’ils abritent. Depuis 1962, CNC et ses partenaires ont contribué à la protection de 14 millions d’hectares d’un océan à l’autre, dont 48 000 au Québec.