Animée par le directeur du Service des études supérieures et postdoctorales, Philippe-Edwin Bélanger, la cérémonie de collation des grades de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) s’est déroulée le 28 novembre dernier.

La Presse

Lors de cette première édition en ligne, plus de 200 personnes, dont 90 membres diplômés et 40 membres du corps professoral, se sont inscrites à l’événement. Se sont joints à la cérémonie la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, la présidente de l’Université du Québec, Johanne Jean, le directeur général, Luc-Alain Giraldeau, la directrice scientifique, Pascale Champagne, le secrétaire général, Michel Fortin, la chef de marché chez TD Meloche Monnex, Anne Ménard, pour n’en nommer que quelques-uns. Nahum Sonenberg, biochimiste et professeur à l’Université McGill, était également présent afin de recevoir un doctorat honoris causa et a livré un message senti aux diplômées et aux diplômés.

PHOTO TIRÉE DU SITE DE MCGILL

Nahum Sonenberg

Lors de son allocution, M. Giraldeau a souligné l’effort nécessaire pour l’obtention d’un diplôme de deuxième et troisième cycle. « Une formation en recherche, c’est apprendre à marcher à tâtons, rebrousser chemin, emprunter une nouvelle route, faire parfois face à l’échec, trouver des solutions et acquérir de nouvelles connaissances qui peuvent bousculer nos certitudes. La dernière année le démontre bien. L’être humain doit continuellement être en mesure de s’adapter à différents scénarios pour vaincre l’adversité ». Il a ensuite félicité l’ensemble des membres diplômés, les invitant à rester en contact avec la Fondation de l’INRS et avec son réseau de diplômés. « Ce que vous accomplirez dans le futur servira d’inspiration à celles et ceux qui, comme vous, décideront de se former à l’INRS ».

Quant à elle, la ministre Danielle McCann a tenu à souligner l’importance de la présence des femmes dans tous les milieux scientifiques, puis a mis l’emphase sur la grande valeur d’une relève scientifique au Québec. « Vous êtes toutes et tous appelés à jouer un rôle important dans notre société », a-t-elle conclu.

Les 134 diplômées et diplômés de maîtrise et de doctorat ont été nommés et honorés par les directrices et les directeurs des quatre centres de recherche lors de la remise des 56 doctorats, 64 maîtrises et 15 maîtrises professionnelles. De plus, une dizaine de prix ont été décernés afin de souligner les efforts remarquables et l’excellence de la cohorte 2020, et de quatre membres diplômés de l’INRS pour leur parcours exceptionnel depuis l’obtention de leur diplôme.

Diplômés honorés

Pour la première fois, la Fondation de l’INRS a remis les Prix Lumières. La directrice de la Fondation, Élise Comtois, a elle-même fait les hommages des diplômées Claudie Beaulieu (doctorat en sciences de l’eau – 2009) et Marie-Pierre Ippersiel (doctorat en études urbaines – 2004) et les diplômés Christian Reimer (doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux – 2018) et Marco Blouin (maîtrise en sciences de l’énergie – 1995 et doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux – 1998) qui ont ainsi été les premiers à recevoir les prix Étincelle, Éclat et Rayonnement.

Andrée-Anne Hudon-Thibeault, diplômée au doctorat en biologie, s’est vu accorder le prix d’excellence de la direction générale et Médaille académique d’or de la Gouverneure générale du Canada, pour la qualité exceptionnelle de son parcours à l’INRS.

Le prix d’excellence de la direction générale pour un programme de maîtrise a, quant à lui, été remis à Charlotte Giard-Laliberté pour sa maîtrise en microbiologie appliquée.

L’étudiante Audrey Bédard a vu son nom ajouter au Tableau d’honneur de la direction scientifique pour sa maîtrise professionnelle en sciences de la Terre — technologies environnementales. Cet honneur est accordé aux membres étudiants qui ont une moyenne égale ou supérieure à 4,0 pour un programme de maîtrise professionnelle.

Ysendre Cozic-Fournier (maîtrise en pratiques de recherche et action publique), Katherine Labrecque (maîtrise en pratiques de recherche et action publique) et Ronan Abhervé (maîtrise en sciences de la Terre, INRS-Université de Rennes 1) ont également été nommés au Tableau d’honneur de la direction scientifique, pour une mention « Excellent » à leurs mémoires ou thèses et une moyenne cumulative de 4,3.

Les prix suivants ont souligné les étudiantes et les étudiants qui se sont particulièrement démarqués pendant leur parcours d’étude à l’INRS. Prix du rayonnement international : Sasha Silva, doctorat en virologie et immunologie, Agnieszka Cuprys, doctorat en sciences de l’eau, Benjamin Crockett, maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux, Julien Simard, doctorat en études urbaines. Prix pour l’innovation : Morgane Perrotte, doctorat en biologie, Claudie Ratté-Fortin, maîtrise en sciences de l’eau, Vincent Cardin, doctorat en sciences de l’énergie et des matériaux, Marie-Hélène Roch, maîtrise en études urbaines. Prix et distinctions pour le meilleur mémoire de maîtrise : Alexandra Gobeil, maîtrise en microbiologie appliquée, Dominic Thériault, maîtrise en sciences de l’eau, Benjamin Crockett, maîtrise en sciences de l’énergie et des matériaux, Marie-Hélène Roch, maîtrise en études urbaines. Prix et distinctions pour la meilleure thèse de doctorat, Edward Owusu Kwarteng, doctorat en virologie et immunologie, Claudie Ratté-Fortin, doctorat en sciences de l’eau, Amin Ebrahimzadeh, doctorat en télécommunications, Sara Painter, doctorat en études urbaines. Prix pour le leadership étudiant, assortis de bourses offertes par TD Assurance Meloche Monnex : Andrée-Anne Hudon Thibeault, doctorat en biologie; Arnaud Fontaine, doctorat en sciences de la Terre; Mohammadmahdi Farahani, doctorat en télécommunications; Simon Charron, maîtrise en études urbaines.

Pour l’occasion, Anne Ménard, chef de marché chez TD Meloche Monnex, a enregistré une vidéo de félicitations aux récipiendaires de ces prix.