Le 16 novembre dernier, l’Association des professionnels en philanthropie (AFP) – section du Québec a souligné la Journée nationale de la philanthropie en décernant neuf prix d’excellence à des personnes engagées pour une cause et des entreprises.

La Presse

Cette année, la générosité, l’engagement et le leadership en période de pandémie a été souligné.

AFP Québec se réjouissait de la mention honorifique AFP Distingued Fellow décernée à Luce Moreau, CFRE, FAFP, présidente sortante de l’AFP Québec. Cette reconnaissance internationale met en lumière l’ensemble de l’apport de Mme Moreau à la profession et aux organisations qui ont bénéficié de son expertise depuis déjà plus de 25 ans, tant au niveau local, provincial, national et international.

L’événement virtuel a été présidé par Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais.

En complément de cette Journée nationale de la philanthropie, s’est tenu également un panel le 13 novembre 2020 dont le thème était « Poursuivre ensemble nos missions – l’impact de la COVID-19. Le panel regroupait les organismes Éricka Alnéus, Pour 3 Points (modératrice et participante), Charles-Éric Lavery, L’Itinéraire, Heather Johnston, Projet Autochtone du Québec, Jacynthe Roy, Petits Frères, Marina Boulos, Chez Doris, Benoit Robillard, Fondation de l’hôpital Douglas.

« Je suis fière de la mobilisation du milieu philanthropique des derniers mois. Les membres de l’AFP Québec ont fait preuve d’une grande solidarité au cours des derniers mois et ont su s’entraider et se soutenir à travers ces nombreux nouveaux défis. Plusieurs ont su innover et ils sont pour nous tous des sources d’inspirations qui nous motivent à poursuivre nos efforts au quotidien », a dit Elsa Desjardins, présidente du conseil d’administration de AFP-Section du Québec

Voici les lauréats de la Journée nationale de la philanthropie 2020. Prix Jeunesse par excellence en philanthropie – moins de 18 ans : Mateo Corrales, ambassadeur du défi Je bouge pour Sainte-Justine et du Grand sapin jeunesse de Sainte-Justine; Prix Jeunesse par excellence en philanthropie – 18 à 35 ans : Justin Lessard Wajcer, co-président, Mindstrong (Fondation de l’Hôpital général juif); Prix Entreprise par excellence – moins de 250 employés : Hamfit; Prix Entreprise par excellence – 250 employés et plus : Mouvement Desjardins; Prix Gestionnaire novateur par excellence : Gabrielle Blackburn, directrice générale, Fondation Jeunesses Musicales Canada; Prix Carrière exceptionnelle en philanthropie : Shirlane Day, directrice générale, Institut Pacifique; Prix Bénévole exceptionnel en philanthropie : Claude Leblanc, vice-président du conseil, Les Petits Frères; Prix Philanthrope par excellence : Famille Chagnon; Prix coup de cœur du jury : Chantal Carrier, bénévole.

Depuis 1986, le 15 novembre est désigné, partout au Canada, comme la Journée nationale de la philanthropie. Cette journée célèbre l’engagement quotidien des individus, des entreprises et des organismes. Chaque année, plus d’une centaine de sections de l’AFP organisent des événements en Amérique du Nord en cette journée nationale.

L’Association des professionnels en philanthropie (AFP) est le plus grand regroupement de professionnels de la collecte de fonds dans le monde. L’AFP compte plus de 31 000 membres à l’international, dont près de 3 500 au Canada et 277 dans la section du Québec. L’AFP fait la promotion de l’importance et de la valeur de la philanthropie et permet aux personnes et aux organisations de pratiquer une collecte de fonds éthique et efficace.

L’Association des professionnels en philanthropie (AFP) tient à remercier ses partenaires diamant, sans qui cette journée ne serait pas possible : PearTree Canada, DonorPerfect, Global Philanthropic Canada, Metro, RBC et Atypic.

Les lauréats : Mateo Corrales

Finissant au Collège Durocher Saint-Lambert, Mateo Corrales est un ambassadeur hors pair et un philanthrope impliqué avec la Fondation CHU Sainte-Justine depuis plus d’un an. Brûlé dans une zone de 25 000 volts en août 2018, sa résilience, son entourage et Sainte-Justine lui ont permis de reprendre une vie normale.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Mateo Corrales

À défaut de voir le Défi-Jeunesse Sainte-Justine se déployer dans son école au printemps dernier, il est resté déterminé à relever un défi sportif en soutien envers le centre hospitalier qui l’a pris en charge. En pleine pandémie, il a relevé en juin dernier le défi Je bouge pour Sainte-Justine, dont il a été l’ambassadeur.

Sa famille et lui ont atteint leur objectif d’amasser plus de 30 000$ afin soutenir le fonds d’urgence de la Fondation CHU Sainte-Justine, via leur collecte de fonds en ligne. C’est le plus gros montant récolté parmi les équipes participantes et près du tiers du montant total amassé dans le cadre de cette nouvelle activité philanthropique réalisée en pleine crise de la COVID-19.

Justin Lessard Wajcer

Étudiant-chercheur et entrepreneur au doctorat en neuroscience, Justin Lessard Wajcer, 23 ans, s’implique depuis 2018 au sein de Mindstrong, une initiative de collecte de fonds mise en place afin d’investir dans l’amélioration des services et des infrastructures en psychiatrie de l’Hôpital Juif de Montréal. Grâce à ses efforts, il est devenu l'un des meilleurs collecteurs de fonds. En 2019, il a été nommé coprésident de Mindstrong, le plus jeune de l’histoire de l’Hôpital général juif. Ils amassent alors plus de 2,6 millions de dollars, doublant le total de l'année précédente.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Justin Lessard Wajcer

En 2020, au milieu de la pandémie de COVID-19, Mindstrong se réinvente en format virtuel et 1,6 million de dollars est amassé par le comité, encore une fois coprésidé par M. Lessard Wajcer. Mindstrong devient alors l’organisation qui a amassé la somme la plus important pour la santé mentale en Amérique, soit plus de plus de 8 millions de dollars ont été amassé en seulement 6 ans.

Hamfit

En mars 2013, Jonathan Hamel fonde le Centre d’entraînement et kinésiologie Hamfit à Brossard. Quatre ans plus tard, M. Hamel est touché par la cause du cancer pédiatrique. Pour lui, les mots « cancer et enfant » ne devraient pas coexister dans une même phrase. Depuis 2017, il mobilise son équipe et sa communauté à travers une douzaine d’événements par année où 100% des fonds amassés sont remis à la Fondation Charles-Bruneau. Jusqu’à maintenant, la communauté Hamfit a remis plus de 350 000$ pour les enfants malades.

Malgré le confinement imposé par la COVID-19, l’équipe Hamfit a continué de garder les gens actifs en présentant quotidiennement des entraînements virtuels et gratuits, et ce, pendant 84 jours. Hamfit a aussi poursuivi sa mission de s’activer pour les enfants atteints de cancer en organisant trois événements virtuels au profit de la Fondation Charles-Bruneau, remettant la somme de 25 000$ pendant cette période difficile.

Le Mouvement Desjardins

Desjardins s'implique depuis toujours dans la communauté, particulièrement auprès des jeunes, en les accompagnant dans leur éducation ainsi que dans leurs différents projets. En 2019, 87 millions$ ont été investis dans la communauté par le biais de dons, de commandites, de partenariats philanthropiques et bourses d’études. En 2019, Desjardins a lancé le programme « Tous engagés pour la jeunesse », un engagement de 50 millions$ par année pour soutenir la jeunesse. Grâce au Fonds du Grand Mouvement, lancé en 2016, Desjardins aura remis 250 millions$ d’ici 2024 pour soutenir des projets qui partagent les priorités des milieux, notamment la jeunesse, le développement durable et l’entrepreneuriat. En 2019, la Fondation Desjardins a remis, quant à elle, près de trois millions$ pour la réussite scolaire des jeunes, soutenant ainsi plus de 220 000 jeunes.

Le Mouvement et la Fondation Desjardins entretiennent des partenariats à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale. Leurs actions sont concrètes et suscitent l’enthousiasme de l’ensemble de la communauté. Plus qu’une institution bancaire, Desjardins est présent pour les organismes à but non lucratif, plusieurs milliers en sont membres. Le Mouvement Desjardins soutient financièrement plusieurs de ces organismes afin de répondre à leurs besoins et à ceux des communautés qu’elles desservent. Également, l’engagement bénévole est un élément important de la mobilisation des employés chez Desjardins. Par le biais de divers programmes, ils contribuent à des actions concrètes dans les collectivités afin de positionner l’entreprise comme un grand leader en philanthropie.

La famille Chagnon

En 2000, la Fondation Lucie et André Chagnon a été créée grâce à un don de 1,4 milliard$ provenant de la famille Chagnon. Ce geste a marqué l’histoire de la philanthropie canadienne. La famille Chagnon se sentait la responsabilité de redonner pour contribuer à une transformation positive de la communauté.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Claude Chagnon, président du CA de la Fondation

Par l’entremise de la Fondation, la famille Chagnon joue un rôle de premier plan dans la prévention de la pauvreté en contribuant à la mise en place de conditions favorables au développement du plein potentiel de tous les jeunes vivant au Québec. Depuis 2000, la Fondation soutient financièrement de nombreux organismes et regroupements, augmentant leur impact auprès des enfants, des jeunes et des familles de milieux défavorisés. Sa contribution agit comme levier majeur dans la pérennisation de nombreuses initiatives.

Dès le début de la crise de la COVID-19, l’engagement de la famille Chagnon s’est fait ressentir à travers diverses mesures. Son intention : être présente maintenant, mais aussi à la sortie de la crise, lorsqu’il sera temps pour la société québécoise de se donner un nouvel élan pour rebondir. En septembre 2020, la Fondation Chagnon a annoncé l’augmentation potentielle de ses dons de 150 millions$ au cours des cinq prochaines années (2021-2025) pour permettre la mise en œuvre de projets structurants à long terme au Québec. Au cours de cette période, ses dons pourraient donc passer de 350 millions$ à 500 millions$.

La famille Chagnon s’implique aussi dans d’autres causes telles que l’aide aux proches aidants.

Claude Leblanc

Aujourd’hui vice-président du conseil et membre du comité audit, Claude Leblanc s’implique auprès des Petits Frères depuis 2013. En 2015, M. Leblanc a contribué à la création du comité financement et communications des Petits Frères et en a été président jusqu’en 2019.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Claude Leblanc

Sous le leadership de M. Leblanc, alors qu’il présidait le comité financement et communications, Les Petits Frères ont vu se professionnaliser leurs activités philanthropiques. Le travail bénévole de M. Leblanc a un impact majeur sur la capacité des Petits Frères à contrer l’isolement des personnes du grand âge, car son implication est directement liée à la capacité financière de l’organisme de pouvoir réaliser sa mission.

En mars dernier, c’est sans hésiter que M. Leblanc a renoué avec le comité financement et communications et a remis son chapeau de solliciteur pour mettre son réseau personnel et professionnel en action. il a aussi pris le téléphone pour s’assurer que chaque donateur majeur individuel soit appelé et sensibilisé à l’urgence de donner en cette période difficile. Grâce à son dévouement et parce qu’il croit à la cause, M. Leblanc a concrétisé les deux plus importants dons d’individus de l’histoire des Petits Frères.

Shirlane Day

Shirlane Day a l’énergie d’une bâtisseuse. De 1995 à 2000, elle a occupé le poste de directrice générale à Centraide Outaouais. Son expertise et ses réalisations l’ont amenée par la suite à devenir vice-présidente Québec, pour Centraide Canada. Après un passage à la Fondation du Dr Julien, elle a joint les rangs de l’Institut Pacifique à titre de directrice générale en 2009. Elle y instaure une culture philanthropique en réalisant la toute première campagne majeure de financement de son histoire permettant, entre autres, la réfection complète de son immeuble. Sous sa direction, l’organisme a également été nommé Partenaire émérite de la lutte contre l’intimidation par le gouvernement du Québec et a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur ainsi que la reconnaissance officielle du premier ministre canadien.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Shirlande day

Formée en coaching professionnel et diplômée de cycle supérieur dans le domaine social et en management, Shirlane Day apporte accompagnement et innovation dans tous les postes qu’elle a occupés au fil de son riche parcours en philanthropie et en gestion d’OBNL.
Formée en coaching professionnel et diplômée de cycle supérieur dans le domaine social et en management, Shirlane Day apporte accompagnement et innovation dans tous les postes qu’elle a occupés au fil de son riche parcours en philanthropie et en gestion d’OBNL.

Chantal Carrier

L’implication de Mme Carrier prend plusieurs formes. Cette année durant la pandémie elle s’est jointe à une autre grande cause : celle de nos aînés touchés en grand nombre par le COVID-19. - Elle voulait être bénévole dans un CHSLD, mais ce n’était pas possible en raison des syndicats. Elle a donc été employée comme aide de service à temps plein pendant un mois. Cependant elle a redonné son salaire et plus à ce CHSLD en autres en leur faisant installer des unités de climatisation.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Chantal Carrier

La pandémie et son travail dans le CHSLD, ne l’ont pas arrêté à soutenir les deux grandes causes qui lui tiennent à cœur : Partage-Action de l’Ouest-de-l’Île, et 60 millions de filles.

Mme Carrier s’est jointe au comité de distribution des fonds de Partage-Action comme bénévole en 2006, et en est maintenant présidente. Elle siège également sur le Conseil d’administration depuis 2010, le comité exécutif, les sous-comités des finances et des RH de l’organisation. Elle est aussi membre du CA et du comité exécutif de l’organisme 60 millions de filles. Elle est activement impliquée dans les opérations, l’organisation d’événements de collectes de fonds, et le recrutement de nouveaux donateurs.

Gabrielle Blackburn

Quelques semaines après le début du confinement, la directrice générale de la Fondation Jeunesses Musicales Canada, Gabrielle Blackburn, a mis sur pied un projet d’envergure visant à aider directement les jeunes musiciens en début de carrière, alors qu’ils se retrouvaient dans une situation financière très précaire. Avec son fort leadership, ses connaissances en gestion de projet, son réseau actif ainsi que son immense élan de solidarité envers les jeunes artistes, plus de 128 000$ ont été remis à 74 jeunes Canadiens grâce à ce projet.

PHOTO FOURNIE PAR L'ASSOCIATION

Gabrielle Blackburn

C’est ainsi que Mme Blackburn a pris les rênes d’un tout nouveau projet porteur d’espoir et a su rassembler dynamiquement nos jeunes artistes canadiens, de nombreux donateurs locaux, nationaux, et internationaux, le conseil d’administration ainsi que la toute petite équipe administrative de la Fondation.