Offerte à compter de l’automne 2021, la bourse Alain Harvey et Claude Villeneuve facilitera l’accès aux études universitaires d’une personne étudiante engagée dans des initiatives d’inclusion de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres, une première à l’Université de Sherbrooke (UdeS).

La Presse

Ce soutien financier, renouvelable annuellement, vise à couvrir l’équivalent des droits de scolarité d’une personne étudiante, pendant toute la durée d’un programme de baccalauréat. L’excellence du dossier scolaire et l’implication dans des actions visant à favoriser l’inclusion de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres en sont les critères d’attribution phares. Tant les candidatures issues de l’international que celles du Québec et du Canada y sont admissibles.

Directeur adjoint des études de 2e et 3e cycles à l’École de gestion, Claude Villeneuve évolue depuis 1999 à l’UdeS, où il a aussi été coordonnateur de stages, puis coordonnateur des programmes d’administration de 1er cycle.

Au printemps dernier, il reçoit un appel de la Fondation de l’Université l’invitant à renouveler un don. Il se dit qu’il pourrait voir pour diriger le montant vers une cause particulière. Lui vient ensuite l’idée de créer une bourse d’études, et par le fait même, de rendre hommage à son mari Alain Harvey, emporté prématurément par un cancer, en 2017.

Inséparables depuis leur première rencontre au défunt Presse Boutique Café de Sherbrooke, Alain Harvey et Claude Villeneuve ont partagé plus de 20 ans de vie commune. Tous deux ont toujours fait montre de générosité en donnant au suivant.

S’ils n’ont jamais eu d’enfants, la bourse ainsi créée permettra de soutenir financièrement une personne étudiante engagée dans son milieu, qui n’aurait peut-être pas eu accès aux études supérieures.

C’est d’ailleurs au contact d’un collègue impliqué avec lui dans un groupe de membres du personnel de la communauté LGBTQ+ à l’UdeS que Claude Villeneuve a pensé à créer cette bourse. Le collègue mentionnait que grâce à l’obtention d’une bourse soulignant l’engagement exceptionnel et l’excellence scolaire de son conjoint au cégep, ce dernier avait pu amorcer des études universitaires, en dépit de ses origines modestes.