L’Institut national de la recherche scientifique (INRS) a annoncé le 5 novembre dernier que la professeure Valérie Langlois est lauréate du prix Relève scientifique 2020.

La Presse

Ce Prix du Québec est attribué à une personne de 40 ans ou moins en reconnaissance de l’excellence de ses travaux de recherche et de ses aptitudes à établir et à maintenir des liens constructifs et durables avec les milieux de la recherche.

Spécialiste en écotoxicogénomique au Centre eau terre environnement, la professeure Langlois travaille de concert avec plusieurs partenaires universitaires et gouvernementaux, depuis plus de 10 ans, pour déterminer les effets néfastes des contaminants environnementaux chez les vertébrés. Elle est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écotoxicogénomique et perturbation endocrinienne et responsable scientifique du Laboratoire en écotoxicogénomique et perturbation endocrinienne.

« Ce prix souligne l’importance croissante de la valeur accordée à la santé de notre environnement dans la conscience collective québécoise, ce qui me touche grandement. Je suis ravie que la compétence et la contribution scientifique des femmes soient reconnues », confie la lauréate.

Outre la professeure Langlois, le professeur Jasmin Raymond s’est également distingué comme finaliste du prix Relève scientifique 2020. « Je suis heureux d’avoir été finaliste dans cette catégorie, c’est très stimulant pour la suite de ma carrière ! Cette reconnaissance est une forme d’encouragement dans la poursuite de mes travaux de recherche en géothermie, au Québec et dans le Nord », soutient Jasmin Raymond.

« Ce prix est la plus haute distinction offerte par le gouvernement du Québec pour une chercheuse ou un chercheur en début de carrière, tous domaines confondus. D’y avoir deux finalistes de l’INRS démontre la très grande qualité des chercheuses et des chercheurs de notre établissement universitaire qui contribue à la transformation de la société québécoise », souligne Luc-Alain Giraldeau, directeur général de l’INRS.

L’INRS est un établissement universitaire dédié exclusivement à la recherche et à la formation aux cycles supérieurs. Depuis sa création en 1969, il contribue activement au développement économique, social et culturel du Québec. L’INRS est 1er au Québec et 2e au Canada en intensité de recherche. Il est composé de quatre centres de recherche et de formation interdisciplinaires, situés à Québec, à Montréal, à Laval et à Varennes, qui concentrent leurs activités dans des secteurs stratégiques Eau Terre Environnement, Énergie Matériaux Télécommunications, Urbanisation Culture Société et Armand-Frappier Santé Biotechnologie. Sa communauté compte plus de 1400 membres étudiants, stagiaires postdoctoraux, membres du corps professoral et membres du personnel.