En cette période de confinement, de nombreux professeurs, chargés de cours, employés, étudiants et diplômés de l’UQAM ont lancé différentes initiatives, artistiques, sportives ou éducatives, pour mettre un peu de baume dans le quotidien des citoyens isolés ou stressés.

La Presse

Qu’il s’agisse de faire bouger les citoyens, de les faire réfléchir, de les amuser, de les aider dans leur quotidien chamboulé ou de briser l’isolement, ils proposent une foule d’activités ouvertes à tous.

Du lundi au vendredi, à 9h, le professeur invité du Département de danse Todd Stone anime des séances de pilates pour garder la forme. Pour y assister, il suffit de suivre ce lien vers la plateforme Zoom quinze minutes avant le début de l’entraînement.

Depuis le 1er avril, le Centre sportif de l’UQAM a lancé sur sa chaîne YouTube une nouvelle série d’entraînements à domicile. La première séance faisait appel à des objets faciles à trouver à la maison (boîtes de bouillon en carton, bouteilles d’eau, conserves, etc.) pour remplacer les poids.

L’enseignante de pilates et blogueuse art de vivre Karine Lydia Bergeron, qui donne des cours de pilates au Centre sportif, propose sur sa chaîne YouTube de courtes présentations de fusion pilates et des séances d’étirements simples à exécuter.

Sur son compte Instagram, Stéfanie Lapointe (B.A. arts plastiques/ enseignement, 1996), enseignante en arts plastiques à l’école primaire Cardinal-Léger, située dans l’arrondissement Saint-Laurent, motive ses élèves durant la quarantaine en leur lançant de petits défis créatifs comme celui de réaliser un cercle chromatique à partir d’objets trouvés dans la maison.

Les membres de la Chaire UNESCO de développement curriculaire de l’UQAM, codirigée par les professeurs Patrick Charland (didactique) et Stéphane Cyr (mathématiques), ont décidé de mettre sur pied un site web pour aider les parents qui souhaitent favoriser le maintien des apprentissages de leurs enfants pendant la fermeture des écoles. Le site s’adresse aux parents d’enfants du primaire.

Les élèves du secondaire sont conviés tous les jours, à 13 h, à participer aux visioconférences «Sprint de science» organisées par le Cœur des sciences en collaboration avec l’organisme École en réseau, qui vise à améliorer les apprentissages des élèves par le numérique. Par le biais de la plateforme de visioconférence Via, les élèves peuvent écouter en direct une conférence donnée par un doctorant sur différents sujets les touchant comme l’activité physique et le bien-être psychologique, les changements climatiques ou l’astronomie, et poser des questions. Les conférences se font de manière conviviale et participative.

«L’objectif est de rencontrer un jeune chercheur afin d’en connaître plus sur ses motivations et sur son travail tout en suivant avec lui toutes les étapes de la démarche scientifique», explique Stéphan Chaix, adjointe à la direction du Cœur des sciences. Le programme Sprint de science, qui répond aux exigences académiques du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, existait déjà dans les écoles, sous la forme d’une rencontre en classe avec les jeunes chercheurs. «Nous avons conçu une programmation spéciale web pour rejoindre les élèves en confinement», dit Stéphan Chaix.

En réponse à la pénurie d’équipement médical, l’entreprise d’innovation technologique AscensionX, dont font partie les diplômés Nicolas Fournier (B.A. histoire, 2009; M.A. histoire, 2013), Guillaume Bourdon (B.A. arts visuels et médiatiques, 2014), finissant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, et Marie-Pier Théberge (B.A. arts visuels et médiatiques, 2010; M.A. arts visuels et médiatiques/ création, 2013), doctorante en études et pratiques des arts, a conçu le design d’une visière de protection en collaboration avec une clinique médicale. Grâce à une campagne de sociofinancement, l’entreprise, qui a été finaliste au Concours Mon entreprise 2019 de l’ESG UQAM, a aussi conçu un prototype de respirateur automatique à bas coût de fabrication, et dont le modèle de conception pourrait être répliqué à l'échelle mondiale et disponible en libre-accès (open source). Le projet de prototype fait partie des 65 équipes finalistes (sur 1029 équipes) au concours Défi respirateur code vie lancé par la Fondation de l’Hôpital général de Montréal et l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill. Les trois projets finalistes seront dévoilés le 15 avril prochain.

La professeure associée du Département de psychologie Geneviève Beaulieu-Pelletier et son collègue Frédérick Philippe ont élaboré un guide intitulé Parler du COVID-19 aux enfants - Gérer les impacts psychologiques. Par exemple, le guide conseille aux parents de faire la distinction entre leurs angoisses d’adultes et celles de leurs enfants. Il suggère aussi de limiter l’exposition des enfants aux médias et aux conversations entre adultes sur le sujet de la pandémie.

Les Services à la vie étudiante proposent des séances de café-rencontre virtuel. Informelles et conviviales, ces rencontres, animées par deux professionnels du soutien psychologique, sont l’occasion d’échanger sur les préoccupations actuelles des étudiants tout en partageant des stratégies pour mieux prendre soin de soi. Plusieurs plages-horaires sont disponibles.

Sur sa page Facebook, le diplômé Jonathan Riverin (B.A. art dramatique/ études théâtrales, 2014; B.A. art dramatique/enseignement, 2018) fait la lecture aux enfants tout en leur faisant découvrir la richesse de la littérature jeunesse. Les séances de lecture sont offertes en collaboration avec la librairie coopérative du Centre-Sud La Livrerie.

L’illustratrice jeunesse Marianne Dubuc (B.A. design graphique, 2003), auteure de nombreux albums primés comme Le chemin de la montagne et Le lion et l’oiseau (La Pastèque), offre gratuitement sur son site web une série de dessins intitulés Coronacoloriages à télécharger et à imprimer. Des séances collectives de dessin en direct (Facebook Live) et des séances de lecture de ses livres sont aussi accessibles en ligne.

Les mercredis à 18 h, le Centre de design convie le public à revisiter ses expositions passées à travers sa collection d’archives. Pour souligner le printemps, le Centre de design propose cette semaine une série de photos tirée de l’évènement Cultiver son jardin. Présentée en 2010-2011, l’exposition réalisée en collaboration avec le Festival international de jardins des Jardins de Métis mettait en scène un immense jardin intérieur, conçu spécialement par le collectif d’artistes BGL. Sur Facebook.

La Chorale des intrépides est une chorale pop a cappella et mixte regroupant une quarantaine d’Uquamiens issus de tous les domaines d’études. Tous les mercredis, la chorale offre une prestation sur Facebook. Le projet est ouvert à tous les Uqamiens ayant le goût de s'impliquer et de partager leur intérêt pour le chant.