L’Association étudiante de l’École de technologie supérieure a remis le 16 avril dernier 100 000$ au fonds d’urgence pour les étudiants en difficulté mis sur pied par l’ETS dans le cadre de la crise de la COVID-19.

La Presse

Il s’agit d’un montant important pour une association étudiante, qui vient soutenir le 250 000$ déjà amassé par l’École.

Selon Nicolas Crevier, président de l’AEETS, ce montant vient en aide aux étudiants qui, en particulier, ne se qualifient pas aux prêts mis sur pied par le gouvernement fédéral et qui éprouvent des difficultés financières. Dans un sondage envoyé à la communauté étudiante, 54% d’entre eux disent éprouver une perte de revenus et 180 répondants auraient quant à eux perdu toute source de revenus.

« Alors que la période d’examen -qui rime souvent avec une hausse de stress- culmine, il était primordial pour nous de participer à ce fond et contribuer à la paix d’esprit des étudiants, explique Nicolas Crevier. Pour beaucoup d’entre eux, la charge de travail est la même. »

La résolution a été entérinée plus tôt ce mois-ci lors de l’assemblée du conseil d’administration de l’Association. « Le conseil d’administration de l’AEETS a voté à l’unanimité cette résolution historique et cette contribution importante au fonds d’urgence. « Nous sommes très fiers de joindre notre voix à celle de l’École pour soutenir la réussite de tous les étudiants en cette période de crise qui survient de plus en fin de session », a annoncé Nicolas Crevier.

« Je souligne ce geste de générosité, de solidarité et d’entraide. Près d’un demi-million de dollars sont maintenant à la disposition de nos étudiants qui vivent une situation précaire durant le confinement et la crise actuelle. Nous pourrons ainsi aider un plus grand nombre d’étudiants dans leur réussite académique et aider le Québec à former une relève dynamique et compétente », a affirmé François Gagnon, directeur général de l'ETS.