Le pionnier des assistants numériques personnels, l'américain Palm, est en passe d'être cédé dans les prochains jours, l'équipementier Nokia figurant en bonne place pour l'emporter avec une offre autour de 2 milliards de dollars, avance mardi le site Unstrung.com.

AFP

Le pionnier des assistants numériques personnels, l'américain Palm, est en passe d'être cédé dans les prochains jours, l'équipementier Nokia figurant en bonne place pour l'emporter avec une offre autour de 2 milliards de dollars, avance mardi le site Unstrung.com.

Cette information, publiée par ce site spécialisé dans l'actualité des technologies du sans fil, poussait le titre Palm à la hausse à la Bourse de New York mardi : +4,85% à 19,02 dollars vers 15H25 GMT.

La banque d'affaires Morgan Stanley, conseillère de Palm, souhaiterait boucler un accord d'ici jeudi, jour où le groupe doit publier ses résultats du troisième trimestre de son exercice, selon le site internet, qui cite des sources proches du dossier.

«Ils veulent vraiment d'un accord soit conclu pour le 22 mars», ont déclaré ces sources sur Unstrung.com.

Palm, en perte de vitesse face à ses concurrents sur le marché des assistants numériques et des téléphones intelligents --Blackberry, smartphones--, envisage depuis récemment diverses options dont une prise de participation par un fonds ou encore une acquisition, selon des informations de marché non confirmées par le groupe.

À l'heure actuelle, quatre candidats seraient en lice, selon Unstrung.com.

L'équipementier finlandais Nokia, leader mondial du marché des téléphones portables, serait le candidat le plus intéressé, suivi par le numéro deux du marché, l'américain Motorola, qui souhaiterait bloquer la route à Nokia.

Nokia serait prêt à offrir jusqu'à 20 dollars par action Palm, soit une prime de 10,25% par rapport au cours de clôture de Palm lundi soir (18,14 dollars).

Cette offre s'élève à un peu plus de 2 milliards de dollars, là où Palm représente un chiffre d'affaires annuel de 1,58 milliard.

Les fonds d'investissement Texas Pacific Group et Silver Lake Parners sont également cités par le site internet, mais sans grande certitude sur leur candidature.