Les sites de commerce électroniques en Chine ont été pris d'assaut par des consommateurs passant des commandes pour le Nouvel An lunaire, au point que certains, débordés, ont suspendu les livraisons, a indiqué vendredi le China Daily.

Mis à jour le 14 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le plus important, Taobao, s'attend à ce que ses ventes en ligne totalisent un milliard de yuans (106 million d'euros), au lieu de 280 millions de yuans il y a un an, pendant cette période qui battra son plein samedi avec le traditionnel réveillon, selon le quotidien en anglais.

Certaines e-boutiques hébergées par Taobao ont cessé de prendre les commandes ou d'assurer les livraisons parfois dès début février, au grand dam de certains «accros» des achats sur l'internet.

«Je me suis sentie vraiment angoissée... Je crois que je souffre d'une sorte de syndrome Taobao», confesse Zhang Chi, 26 ans, qui a dépensé plus de 300 euros en cinq jours, notamment en produits de beauté, jugés indispensables pour fêter dignement le Nouvel An, qui tombe le 14 février.

«Il me faut absolument de nouveaux vêtements parce que je me rends dans la famille de mon ami et je dois aussi aller à plusieurs fêtes avec mes amis pendant la Fête du printemps», appellation chinoise de cette période de vacances, explique-t-elle.

Certaines entreprises de messagerie pourraient profiter de l'afflux de commandes en ligne en acceptant de s'en charger moyennant supplément pendant les vacances, sans même garantir un service ponctuel.

Les 384 millions d'internautes chinois, ont dépensé quelque 250 milliards de yuans (26,6 mds euros) dans leurs achats en ligne en 2009, plus du double de l'année précédente, selon les chiffres officiels.