Le géant américain des logiciels Microsoft a dévoilé jeudi son nouveau moteur de recherche, baptisé «Bing», qui remplacera dès la semaine prochaine Live Search, avec pour ambition de rattraper son retard sur le leader mondial Google.

LA PRESSE CANADIENNE

Disponible à partir de lundi aux Etats-Unis (www.bing.com), le service qui avait pour nom de code Kumo sera proposé en version provisoire dans les autres pays, a indiqué à l'AFP Olivier Marcheteau, directeur de la division grand public du groupe en France.

La version finale sera mise en ligne «dans quelques semaines en Grande-Bretagne et au Canada et dans quelques mois» ailleurs, a-t-il ajouté.

Live Search, qui se place, avec 8,2% de parts de marché aux Etats-Unis, loin derrière Google (64,2%) et Yahoo! (20,4%) selon le cabinet comScore, disparaîtra donc dans les prochains jours.

Ce lancement marque l'ambition de la société de Redmond (Etat de Washington, nord-ouest) de contrer la puissance de Google, un an après son échec à racheter Yahoo!.

Principale innovation de Bing, selon le groupe, les informations y seront classées par sous-rubriques, plutôt que sous forme de liste de liens web. Ainsi, si l'internaute tape le mot «Italie», il aura la possibilité de choisir entre plusieurs thèmes, tels que vacances, tourisme, immobilier, culture...

Par ailleurs, des «outils d'aide à la décision» seront intégrés pour réserver par exemple un vol au meilleur prix ou choisir un restaurant.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou encore une idée pour un reportage? Écrivez-nous à technaute@cyberpresse.ca