Le piratage sur internet de films, de musique et de jeux vidéo a atteint un «niveau alarmant» au Canada, en Chine, au Mexique, en Russie et en Espagne, ont indiqué mercredi des membres du Congrès américain.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Comité du Congrès contre le piratage, composé de plus de 70 membres du Sénat et de la Chambre des représentants, a établi une «Liste de surveillance du piratage international» pour 2009 dont ces cinq pays occupent la tête.«Ces pays se distinguent par l'ampleur qui y a pris le problème du piratage», ont indiqué les membres du comité, selon lesquels le piratage «coûte des milliards de dollars aux secteurs dont les revenus dépendent des droits d'auteur et aux millions d'Américains travaillant pour ces entreprises».

«Le piratage a atteint des niveaux alarmants» dans ces pays et résulte «largement d'un manque de volonté politique», a affirmé le Comité.

La Chine particulièrement est montrée du doigt. Le gouvernement chinois «a permis au piratage de totalement polluer le commerce électronique grâce à une panoplie de sites internet illégaux, de sites de stockage de fichiers alimentés par les utilisateurs».

Le coprésident du Comité, Adam Schiff, a ajouté: «De même que nous ne voulons pas que les concessionnaires Ford ou General Motors soient pillés, nous ne pouvons pas admettre que des films, de la musique ou des programmes informatiques soient volés aux studios de cinéma, aux studios d'enregistrement et aux fabricants de logiciels».