Des adolescentes de 14 ans ont réussi à faire croire à l'enlèvement d'une jeune femme qui n'était qu'une créature électronique créée par elles, a-t-on appris mardi de source policière.

Mis à jour le 12 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Elles ont piégé un internaute, et entraîné de vaines recherches de police. «De bonne foi», un homme s'est présenté le 2 février au commissariat de Bobigny pour alerter la police après avoir reçu dans la nuit un appel de détresse de «Leila», l'internaute censée habiter Creil (Oise) avec laquelle il échangeait des messages électroniques, selon la source.

Les enquêteurs de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis ont démasqué au bout de quelques jours le canular. Les adolescentes ont été remises à leurs parents à l'issue de leurs auditions.