Le PDG de Microsoft Steve Ballmer a réaffirmé mardi que son groupe continuait à discuter avec le groupe internet Yahoo! mais plus d'un rachat complet, se refusant à donner d'autres détails.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous avons fait une offre, car nous pensions que nous pouvions accélérer nos activités en ligne en rachetant Yahoo!. Nous l'avons retirée. Maintenant nous discutons avec Yahoo! sur d'autres choses», a-t-il déclaré lors de la conférence «All Things Digital» organisée par le Wall Street Journal à Carlsbad, en Californie (ouest).

«Nous ne lançons pas à nouveau une offre (totale; ndlr), ce n'est pas prévu, même si nous nous réservons toujours le droit de le faire», a ajouté M. Ballmer

Le géant mondial des logiciels avait proposé le 1er février quelque 44 milliards de dollars pour racheter Yahoo!, numéro deux mondial de la publicité en ligne, et relevé cette offre à 47 milliards environ fin avril. Mais Yahoo! a refusé, jugeant toujours l'offre trop basse, et Microsoft l'a retirée.

La semaine dernière, Microsoft avait annoncé avoir rouvert des négociations avec Yahoo pour «une transaction mais pas un rachat total».

Selon les analystes, la perspective d'un rachat partiel n'intéresse pas Yahoo!, qui préférerait soit vendre 100% du groupe à un prix plus élevé, soit ne pas vendre. Le groupe internet est cependant sous pression d'une bonne partie de ses actionnaires, qui auraient préféré une vente.

Beaucoup d'analystes estiment que Microsoft veut racheter seulement le moteur de recherche de Yahoo! et son système de placement des publicités accolées aux recherches, qui génèrent 1,6 milliard de dollars de chiffre d'affaires, soit un peu moins du quart des recettes de Yahoo! en 2007.

Cette activité pourrait être cédée pour 11 milliards, estime la maison de courtage Stifel Nicolaus.

Le PDG de Yahoo! Jerry Yang devait s'exprimer mercredi lors de la même conférence.