Une carte d'embarquement insérée au téléphone portable du passager et utilisant la technologie sans contact NFC va être expérimentée durant six mois au départ de l'aéroport de Nice, sur des vols à destination de Paris-Orly, ont annoncé vendredi les partenaires du projet.

Mis à jour le 22 avr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Une soixantaine de passagers du Club Airport Premier de l'aéroport de Nice et des voyageurs fréquents d'Air France ont reçu une petite puce utilisant la technologie NFC («Near Field Communication», technologie wi-fi de courte portée). Cette puce se colle à l'arrière du téléphone portable ou s'insère directement dans l'appareil pour les téléphones dernière génération intégrant la technologie NFC.

Elle contient les données d'identification du passager et sa carte d'embarquement virtuelle. En la passant devant une borne dédiée, le passager accède à la salle d'embarquement puis passe la porte d'embarquement en présentant une nouvelle fois la puce devant un lecteur.

Air France et l'aéroport de Nice se sont associés aux sociétés Amadeus et IER, une filiale du groupe Bolloré spécialisée dans les terminaux de billets et d'embarquement, pour développer ce dispositif, selon eux sans équivalent, baptisé «Pass and Fly».

Les cartes d'embarquement NFC offrent notamment une meilleure interface avec le lecteur que les autres technologies, et fonctionnent même lorsque le téléphone est éteint ou déchargé, ont expliqué les partenaires.

«Ce qui nous intéresse surtout dans cette technologie, c'est son potentiel puisqu'elle permet d'imaginer associer à la carte d'embarquement l'accès à de nombreux autres services aéroportuaires», a expliqué Michel Pognonec, directeur régional d'Air France Côte d'Azur, lors d'une présentation à la presse.