Le conseil d'administration d'Apple a confirmé mercredi que le PDG Steve Jobs, en congé maladie de longue durée, entendait reprendre les rênes de l'entreprise en juin comme prévu.

Mis à jour le 28 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Rien n'a changé», a assuré l'un des administrateurs du fabricant informatique, Arthur Levinson, en réponse à la question d'un actionnaire durant l'assemblée générale annuelle.C'était la première fois en une dizaine d'années que M. Jobs n'assistait pas à cet événement annuel. Il a cependant été rappelé qu'il continuait à intervenir sur les décisions stratégiques du groupe, même s'il a cédé la gestion au jour le jour à son directeur opérationnel Tim Cook.

Apple avait annoncé le 14 janvier que M. Jobs, qui a fêté mardi ses 54 ans, serait absent jusqu'à la fin juin en raison de problèmes de santé «plus complexes» que le simple déséquilibre hormonal qu'il avait d'abord révélé.

L'assemblée générale de mercredi, au siège de Cupertino (Californie, ouest), était la première occasion pour les actionnaires d'interroger la direction sur le sort du patron visionnaire, qui a été opéré en 2004 d'un cancer du pancréas.

Le Wall Street Journal avait indiqué le mois dernier que les autorités boursières (SEC) enquêtaient sur la communication d'Apple autour de la santé de M. Jobs.

Tout les administrateurs d'Apple ont vu leur mandat renouvelé, y compris l'ancien vice-président Al Gore et le patron de Google Eric Schmidt.