Microsoft étoffe son arsenal contre les utilisateurs de versions pirates de Vista. Dans un avenir proche, ces derniers risquent de se retrouver devant un écran noir si leur clé est piratée. En un mot, l'on va bientôt passer du système d'exploitation Aero au système d'exploitation allégé.

Publié le 12 sept. 2007
Arnaud Dimberton SILICON.FR

Microsoft étoffe son arsenal contre les utilisateurs de versions pirates de Vista. Dans un avenir proche, ces derniers risquent de se retrouver devant un écran noir si leur clé est piratée. En un mot, l'on va bientôt passer du système d'exploitation Aero au système d'exploitation allégé.

Afin de contrer un piratage toujours aussi massif, Steve Ballmer a décidé d'aller encore plus loin dans les protections. Microsoft annonce ainsi un renforcement de son système WGA, pour Windows Genuine Advantage qui permet de distinguer les versions originales, des moutures pirates.

Une technologie controversée qui a déjà connu plusieurs couacs, notamment avec le plantage au mois d'août 2007 du serveur permettant cette authentification.

Rappelons que cette panne a duré près de 19 heures et a provoqué l'envoi de messages erronés à des utilisateurs de Windows XP et de Vista. Le système d'authentification des versions ne fonctionnant pas, les utilisateurs légitimes ont été fichés comme des pirates et, après 19 heures d'attente, ils ont été contraints de se reconnecter afin de procéder à une revalidation de leur configuration logicielle.

La nouvelle mesure, (le Black Screen of Darkness...) génèrera le blocage du système d'exploitation et un écran noir. Comment en arrive-t-on là ? Au départ, l'utilisateur a 30 jours pour activer son Windows Vista. Si cette clé est piratée, le système d'exploitation passe en mode de fonctionnalité réduite (le PC est utilisable mais certaines fonctions comme Aero sont désactivées). Si au bout de 30 jours, l'utilisateur n'a pas régularisé sa situation, l'écran noir tombera. Il pourra néanmoins se connecter au Web une heure pour acquérir une clé valide. Ensuite, la nuit tombera à nouveau sur l'ordinateur avec une nouvelle possibilité de surfer une heure. Et ainsi de suite.

La mesure est extrême et risque de faire des dégâts chez les novices. Microsoft espère ainsi juguler le piratage mais on peut être certain qu'un outil de contournement se retrouvera bientôt en ligne. Dans la guerre que livre les pirates à Microsoft, c'est coup pour coup.