Le groupe internet Google a indiqué vendredi qu'il était prêt, sous conditions, à consacrer au moins 4,6 milliards de dollars à la vente aux enchères de fréquences «ouvertes» que l'autorité américaine des télécoms envisage au début 2008, dans un communiqué.

AFP

Le groupe internet Google a indiqué vendredi qu'il était prêt, sous conditions, à consacrer au moins 4,6 milliards de dollars à la vente aux enchères de fréquences «ouvertes» que l'autorité américaine des télécoms envisage au début 2008, dans un communiqué.

«Google a l'intention de faire des enchères à hauteur de 4,6 milliards de dollars minimum dans le cadre de cette vente», a affirmé son PDG Eric Schmidt dans une lettre adressée vendredi au président de la Federal Communications Commission (FCC), Kevin Martin.

La bande des fréquences de 700 MHz, qui sont libérées par les chaînes de télévisions américaines en train de passer au numérique, doit être vendue aux enchères par la FCC d'ici à fin janvier 2008.

Google a posé quatre conditions à cet engagement: les consommateurs doivent avoir la possibilité de télécharger et d'utiliser n'importe quels logiciels, applications ou services; choisir leur appareil téléphonique sans restriction; les revendeurs devront pouvoir acheter des services auprès du detenteur des fréquences «dans des conditions de gros» et les fournisseurs de service internet devront avoir la possibilité de se connecter en tout point au réseau sans fil du détenteur de la licence.

Aux États-Unis, bien davantage qu'en Europe, les opérateurs téléphoniques choisissent les appareils autorisés sur leur réseau, et n'acceptent pas d'appareils «débloqués» pouvant fonctionner partout.

La FCC doit se prononcer officiellement sur les règles de ces enchères pendant l'été, par un vote de ses membres, selon la presse américaine.