Le petit studio de Sherbrooke Erupting Avocado a le sens du marketing. Sa première œuvre sortie la semaine dernière sur Steam au coût de 5,99 $ US, Repairing Mantis, est présentée comme « le jeu vidéo le plus déprimant de l’année ».

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Repairing Mantis

Dans une atmosphère glauque, avec un graphisme minimaliste et très pixellisé, on incarne une mante religieuse qui doit réparer un pont de chair, charcute de pauvres écureuils volants dépressifs et croise un alligator en crise existentielle. C’est effectivement déprimant à souhait et l’expérience ne dure qu’environ une heure. « C’est un peu né de nos vies, comment on se sentait quand on a créé ce jeu, explique Jonathan Guertin, cofondateur avec François Mathieu du studio indépendant. Nos attentes ont été dépassées, on est vraiment contents de la réception. »

Lisez le communiqué

Startup Genome

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

L’écosystème montréalais des jeunes pousses est évalué à 10,2 milliards US, avec des pôles forts en sciences de la vie et en intelligence artificielle, selon le plus récent Global Startup Ecosystem Report.

Avec 1,2 milliard US en capital de risque en 2020 et, surtout, la disponibilité de talents moins coûteux, Montréal a hérité du 31rang mondial, sur 140 villes, dans le plus récent classement du Global Startup Ecosystem Report mené par l’organisme Startup Genome avec la collaboration de Bonjour Startup Montréal. Il s’agit d’une amélioration de quatre rangs pour la métropole québécoise par rapport à l’an dernier, qui la place à égalité avec Dallas et Munich. La Silicon Valley demeure la reine indétrônable, tandis qu’au Canada, le pôle de Toronto-Waterloo domine à la 14place. L’écosystème montréalais est évalué à 10,2 milliards US, avec des pôles forts en sciences de la vie et en intelligence artificielle.

Lisez le rapport intégral (en anglais)

Industrie vidéo

PHOTO CHARLY TRIBALLEAU, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

C’est au Japon – ici, lors du Tokyo Game Show en 2019 – qu’on peut se procurer les consoles au plus bas prix, selon un classement établi par le site canadien Casino en ligne. Dans tous les marchés analysés, ce sont les consoles PlayStation qui sont les plus populaires avec 46 % de part mondiale.

C’est au Japon qu’on paie le moins cher pour des consoles de jeu vidéo, avec une Xbox Series S offerte à 367 $ CAN et une PS5 à 497 $. Le Canada n’est pas trop mal pris non plus, lui qui figure au quatrième rang mondial de ce classement établi par le site canadien Casino en ligne et publié cette semaine. On y apprend en outre que le jeu adoré des jeunes Roblox est le plus populaire au monde en 2021, si on se fie aux recherches Google, avec 83 millions de requêtes par mois. Dans tous les marchés analysés, ce sont les PlayStation qui sont les plus populaires, avec 46 % de part mondiale, suivies des consoles Nintendo (31 %) et des Xbox (23 %).

Consultez l’étude complète