Les nouvelles de l’industrie

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

Le nouveau studio indépendant de Québec Nesting Games est le golden dream de tout développeur, résume un de ses cofondateurs, Frédéric Brassard.

Nesting Games

PHOTO FOURNIE PAR NESTING GAMES

Deux des quatre cofondateurs du studio Nesting Games : Sébastien Brassard et Alexandre Lalancette.

Lancer un studio indépendant de 60 employés à terme, qui veut offrir d’ici 2025 un jeu AAA avec un copropriétaire comme Digital Bros dont la capitalisation boursière est de 674 millions CAN, c’est effectivement le rêve qu’ont concrétisé quatre vétérans de l’industrie, passés notamment par Ubisoft, Gearbox et WB. Et ce futur jeu sera « à l’inverse de la tendance de l’industrie », promet Jordane Thiboust, directeur créatif, « un RPG narratif et immersif, au contenu dense, qui ne demande pas 150 heures ». « La qualité importe plus que la quantité, estime-t-il. Enfin un jeu qu’on va pouvoir terminer ! »

Consultez le site de Nesting Games

Crewdle

PHOTO FOURNIE PAR CREWDLE

La plateforme de vidéoconférence québécoise Crewdle annonce que son forfait payant, à 9,95 $ par mois, permettra de réunir jusqu’à 30 participants avec enregistrement des vidéoconférences.

La plateforme de vidéoconférence québécoise Crewdle a beau ne compter qu’un millier d’utilisateurs, devant des géants comme Zoom qui en compte 300 millions, elle se démarque par une innovation marquante : elle est « pair-à-pair », sans serveur comme intermédiaire, « ce qui la rend plus verte et plus confidentielle », explique son cofondateur et PDG, Vincent Lamanna. Et elle fonctionne rondement, comme nous l’avons prouvé pendant l’entrevue d’une vingtaine de minutes. Atteindre les 12 utilisateurs simultanés en « P2P » était déjà un petit exploit technologique, voilà que Crewdle annonce que son forfait payant, à 9,95 $ par mois, permettra de réunir jusqu’à 30 participants avec enregistrement des vidéoconférences. La version gratuite passera de 4 à 30 participants, mais sans enregistrement et avec une limite de 45 minutes.

Consultez le site de Crewdle

GGAide

IMAGE FOURNIE PAR TECHAIDE

Le 30 septembre prochain, sous l’égide de l’organisme Techaide, des studios de tout le Québec s’associent pour une conférence virtuelle au profit de Centraide Montréal portant notamment sur l’avenir du jeu vidéo et la place des femmes.

Pour le PDG du studio montréalais Legion Labs, François Pelland, avoir réussi à réunir une dizaine d’organisations liées au jeu vidéo pour un évènement caritatif comme GGaide est « probablement une première ». Le 30 septembre prochain, sous l’égide de l’organisme Techaide, des studios de tout le Québec s’associeront pour une conférence virtuelle portant notamment sur l’avenir du jeu vidéo et la place des femmes, doublée d’une vente aux enchères offrant notamment des objets uniques. Les billets, au coût de 50 $, sont en vente depuis le 14 septembre et les profits seront versés à Centraide Montréal. « Nous sommes 16 000 développeurs et artisans du jeu vidéo, nous sommes dans un environnement très privilégié, l’idée était de conscientiser par rapport aux inégalités », explique M. Pelland.

Consultez le site de GGaide