(San Francisco) Le réseau social Snapchat a confirmé jeudi avoir supprimé totalement une option controversée, accusée d’encourager les utilisateurs à faire des excès de vitesse.

Agence France-Presse

Le « filtre de vitesse » consistait en un compteur de vitesse qui s’affichait par-dessus une vidéo - celle d’un pied appuyant sur l’accélérateur, par exemple. Les utilisateurs pouvaient ainsi frimer en publiant leur vitesse sur la plateforme, très populaire chez les ados et jeunes adultes.

Les inquiétudes et procès suscités par cette fonctionnalité, autour du risque de distraction au volant, avaient amené Snapchat à transformer ce filtre de réalité augmentée en un simple « autocollant » (« sticker ») qui pouvait être ajouté aux messages.

« Rien n’est plus important que la sécurité de notre communauté Snapchat. […] Aujourd’hui, l’autocollant est très rarement utilisé par les Snapchatteurs, et nous avons donc décidé de le retirer complètement », a indiqué un porte-parole du groupe sollicité par l’AFP.

La société Snap avait longtemps défendu ce filtre, ajouté à l’application en 2013.

Face aux critiques, la plateforme avait limité la vitesse maximum à 56 km/h, pour décourager les tentatives de record de vitesse, selon un article de NPR.

Snapchat a annoncé en mai avoir atteint 500 millions d’utilisateurs mensuels, notamment grâce à une adoption massive de l’application en Inde pendant la pandémie.

Le réseau social qui a inventé les « stories » éphémères, ensuite copiées par plusieurs de ses concurrents, tire sa popularité notamment de sa marque de fabrique, les filtres de réalité augmentée.

Mais Snapchat peine à devenir rentable malgré sa forte croissance. Au premier trimestre cette année, le groupe a enregistré une perte nette de 286 millions de dollars, malgré un chiffre d’affaires en hausse de 66 % en un an, à 770 millions de dollars.