La nouvelle n’a pas fait les manchettes, mais pour la première fois en 11 ans, ce sont des entreprises québécoises qui ont remporté au début du mois le prestigieux concours SPIE Startup Challenge.

Karim Benessaieh
Karim Benessaieh La Presse

SPIE Startup Challenge

Ce concours, habituellement dominé par la Silicon Valley, réunit des jeunes pousses du monde entier spécialisées en optique et en photonique. La grande gagnante cette année est In a Blink, de Pointe-Claire, qui a développé pour les transports en commun un remplaçant de 50 à 100 fois plus rapide que le WiFi à base d’impulsions lumineuses pour le transfert de données. La troisième place est revenue à Ki3 Photonics, de Montréal, qui a conçu un mode de communication quantique théoriquement impossible à violer. Les deux jeunes entreprises se sont respectivement partagé des bourses de 10 000 $ et 2500 $.

Pour voir les présentations devant jury (en anglais)

Consultez le site du SPIE Startup Challenge (en anglais)

Sonos Radio HD

SAISIE D’ÉCRAN LA PRESSE

Comme son nom l’indique, Sonos Radio HD offre de la musique semi-interactive haute définition, avec des centaines de listes.

Une nouveauté intéressante a été lancée cette semaine dans le marché très fréquenté des services de diffusion musicale : Sonos Radio HD. Comme son nom l’indique, il offre de la musique semi-interactive haute définition, avec des centaines de listes conçues par des éditeurs de contenu (curators) de Sonos ou des artistes connus, allant du hip-hop à la musique des années 1980 en passant par le classique ainsi que 60 000 stations de radio. À l’écoute, la musique haute définition fait plaisir aux oreilles, les différents instruments se démarquant plus nettement. Le contenu francophone et québécois est malheureusement négligé, et les « stations Sonos », encore peu nombreuses. Il faut avoir un appareil Sonos compatible et payer 7,99 $ par mois pour en profiter, sans publicité.

Pour en savoir plus :

Consultez le site de Sonos

Ratchet & Clank : Rift Apart

IMAGE FOURNIE PAR SIE

L’humour de Ratchet & Clank : Rift Apart est savoureux, avec cette tradition de la franchise depuis 2002 d’y aller avec des blagues à double sens qui plairont tant aux jeunes qu’aux plus vieux.

Le tout dernier épisode de Ratchet & Clank, Rift Apart, utilise à plein les capacités de la PS5 pour offrir des dizaines d’heures de combats intergalactiques, avec les armes les plus loufoques au milieu d’une faune bigarrée. Pour la mécanique de jeu, pensez à un Super Mario revu par Sony pour une console bien plus puissante, qui aurait intégré des éléments survitaminés de Sonic. L’humour y est savoureux, avec cette tradition de la franchise d’y aller avec des blagues à double sens qui plairont tant aux jeunes qu’aux plus vieux. Que le scénario soit minimal et plutôt convenu n’empêche pas qu’on ait de la difficulté à quitter ce monde si attachant.

Notre note : 4,5 sur 5

Lisez notre critique intégrale