(Toronto) Les entreprises manufacturières nord-américaines sont de plus en plus la cible des groupes de cybercriminels qui utilisent des logiciels malveillants pour forcer l’interruption de leurs activités si elles ne paient pas de rançon, indique un nouveau rapport.

La Presse Canadienne

Une recherche de la firme eSentire, établie à Toronto, indique que six groupes criminels connus ont frappé au moins 292 nouvelles organisations dans le monde en 2021 jusqu’à présent, y compris la montréalaise Bombardier.

Dans son rapport, eSentire indique que les groupes criminels qu’elle traque continuent de frapper des cibles antérieures telles que les gouvernements et les districts scolaires, mais que plusieurs d’entre eux ont intensifié leurs attaques contre le secteur manufacturier.

Un groupe qui s’est attaqué à Quanta Computers, qui fabrique des MacBook pour Apple, s’en est pris à au moins 52 nouvelles victimes cette année dans les secteurs de la fabrication, du transport et de la construction.

Les fabricants de plusieurs pays ont également été touchés par les attaques de DarkSide, qui, selon le FBI, était à l’origine de l’opération contre Colonial Pipeline, qui a perturbé la distribution d’essence plus tôt en mai.

ESentire dit ne pas savoir combien de sociétés victimes ont payé les rançons demandées, mais a noté que Quanta Computers et Tata Steel avaient indiqué avoir refusé.