(New York) Google a confirmé mercredi son intention d’empêcher l’entreprise de collecte de données X-Mode Social de récupérer des informations sur la localisation des utilisateurs d’appareils mobiles munis du système d’exploitation Android.

Agence France-Presse

Plusieurs articles de presse ont mis en évidence récemment les liens entre l’entreprise et le secteur américain de la Défense, X-Mode vendant des données à des contractuels travaillant dans la sécurité nationale, le contre-terrorisme ou encore la réponse à la pandémie.

Le site Vice News a par ailleurs rapporté en novembre dernier que X-Mode collectait des données sur la localisation d’utilisateurs d’applications à destination d’un public musulman, notamment la plateforme de rencontres Muslim Mingle.

« Nous envoyons un avertissement de 7 jours à tous les développeurs utilisant le kit de développement X-Mode. Les applications ayant besoin de plus de temps en raison de la complexité de la mise en œuvre peuvent demander une extension, qui peut aller jusqu’à 30 jours (la période initiale de 7 jours comprise) », a indiqué un porte-parole de Google à l’AFP.

« Si X-Mode est toujours présent dans l’application après cette échéance, l’application sera retirée de Play », la boutique d’applications de Google, a ajouté le représentant.

Selon le Wall Street Journal, Apple a pris une mesure similaire pour les applications téléchargeables grâce à des appareils munis de son système iOS.

Le groupe californien n’a pas répondu dans l’immédiat à une demande de l’AFP.

Avec Android et iOS, Google et Apple dominent le marché des systèmes d’exploitation mobile.

Le Wall Street Journal précise que les deux géants ont fait part de leur décision à une équipe travaillant pour le sénateur démocrate de l’Oregon Ron Wyden, qui mène une enquête sur la vente de données de localisation à des instances gouvernementales.

Sur son site, X-Mode assure qu’il « collabore avec des développeurs d’applications de premier plan, donne la priorité à des acheteurs stratégiques, respecte la confidentialité de ses utilisateurs et construit une technologie de localisation exceptionnelle en ayant l’utilisateur à l’esprit. »

Sollicitée par l’AFP, l’entreprise n’a pas réagi.