Avec le HomePod mini, Apple propose une version réduite et abordable de son haut-parleur intelligent, capable malgré sa taille de fournir un bon son. Mais il est terriblement limité par son écosystème.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

Comme avec les photos, Apple a un principe dans le son qui est son gage de qualité : la fidélité. Avec le HomePod mini, on n’a pas de grosse basse envahissante, mais un équilibre sonore qui fait bien ressortir tous les détails de la musique. Des fréquences basses aux hautes en passant par les voix, on a ici un petit haut-parleur d’à peine 8,5 cm de diamètre capable d’emplir une pièce de façon étonnante, avec un champ audio de 360 degrés.

Nous avons en plus disposé de deux HomePod mini pour le test, que nous avons pu apparier en stéréo. On peut également les séparer et faire en sorte que la même chanson nous suive d’une pièce à l’autre.

Une fonction plutôt rigolote, et assez utile, permet de faire de ces haut-parleurs des interphones, par exemple pour annoncer que le repas est servi ou qu’on se dirige vers la maison.

Le HomePod mini a été doté de la puce S5, la même qui équipe l’Apple Watch de 5e génération et qui lui permet d’être plutôt rapide à répondre. Tout tourne autour de Siri, l’assistant vocal d’Apple, qui peut répondre à toutes les questions qui vous passent par la tête. Quelle est la température, quels sont vos prochains rendez-vous, qui a fondé Québec, combien font 234 x 87, où est votre iPhone ? C’est également par la voix qu’on peut le mieux contrôler la musique, en demandant à Siri de mettre telle chanson ou tel album ou un genre précis, mais uniquement sur Apple Music, auquel il faut être abonné.

Pour les autres services de diffusion, on doit se rabattre sur AirPlay, qui est un protocole WiFi créé par Apple permettant à tous les appareils de cet écosystème d’envoyer le son sur les HomePod mini. Les appareils Android et Windows sont exclus de la fête, à moins de passer par des applications qui rendent l’opération plutôt ardue.

Pour un iPhone, toutefois, on ne peut faire plus simple : il suffit de lancer une chanson sur le téléphone, avec n’importe quel service, et de coller l’appareil sur le dessus du HomePod mini. La musique se transfère automatiquement du téléphone au haut-parleur.

Pour le contrôle domotique, il faut passer par HomeKit, le protocole maison d’Apple. Les appareils compatibles s’affichent dans l’application Domicile et on peut, par la voix, demander d’allumer ou d’éteindre telle lumière et de monter ou de baisser le chauffage d’une pièce. C’est également dans cette application qu’on peut configurer les HomePod mini.

On aime moins

Tout propriétaire de haut-parleur intelligent le sait, il est souvent plus rapide et efficace de choisir sa musique sur son téléphone plutôt que de se fier à la reconnaissance vocale. Or, le HomePod mini n’est pas réellement contrôlable de cette façon : vous pourrez y envoyer vos chansons par AirPlay, mais il reste dépendant du téléphone. Si celui-ci s’éloigne ou est fermé, la musique s’arrête.

Alors que Google et Amazon comptent des centaines d’appareils domotiques compatibles avec leurs plateformes, la liste d’Apple est beaucoup plus courte, à peine une cinquantaine de marques. Les probabilités sont grandes, si vous avez déjà des appareils domotiques à la maison, qu’ils ne soient pas contrôlables par Siri. Évidemment, les limites qu’impose Apple à la collecte de données expliquent le peu d’empressement des fabricants à embarquer dans HomeKit.

On en convient, le son du HomePod mini est meilleur que celui des petits haut-parleurs de ses concurrent, l’Echo Dot et le Nest Mini. Il coûte au moins deux fois plus cher, cela dit. Comparé à la gamme intermédiaire, notamment l’Echo Plus et le Nest Audio, le HomePod mini est loin de s’imposer.

On achète ?

Il faut absolument être un utilisateur de produits Apple pour tirer profit du HomePod mini. Propriétaires d’appareil Android ou d’appareils domotiques qui ne sont pas étiquetés HomeKit, passez votre tour. L’amateur de bonne musique restera sur sa faim et devrait débourser plus pour des haut-parleurs plus costauds. Mais son prix raisonnable, l’engagement d’Apple à la confidentialité des données, son beau design et sa qualité sonore en font un achat intéressant… pour les autres.

HomePod mini
Fabricant : Apple
Prix : 129 $
Note : 4 sur 5