À quelques détails près, le nouvel iPad Air de 4e génération est un iPad Pro moins coûteux, avec son processeur gonflé aux stéroïdes, sa prise USB-C et son écran lumineux. Et un nouveau concept de lecteur d’empreintes, pour le meilleur et pour le pire.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

On aime

Si vous vous perdez dans la nomenclature des tablettes Apple, sachez que l’iPad Air, lancé pour la première fois en 2013, est la catégorie intermédiaire, entre l’iPad standard et le nec plus ultra, l’iPad Pro. Le prix est en conséquence, exactement à mi-chemin des deux.

Qu’a de neuf la nouvelle génération, la quatrième, annoncée à la mi-septembre et en vente depuis le 23 octobre ? D’abord, un écran subtilement un peu plus grand, 10,9 po au lieu de 10,5 po. Après son grand frère iPad Pro, il hérite lui aussi de la prise USB-C, cette bénédiction qui se branche plus facilement et qui est en train de s’imposer comme le standard universel.

Au premier contact, l’autre grande nouveauté, c’est le bouton d’alimentation en haut à gauche de la tablette qui joue maintenant le rôle de lecteur d’empreintes digitales pour le déverrouillage et l’authentification. C’est une première pour un appareil Apple, et il fonctionne plutôt bien, quoiqu’on ait beaucoup de difficulté à bien placer son doigt. Et comme ses concepteurs ont deviné que les usagers passeraient leur temps à chercher à quel endroit ce bouton se trouve, une petite notification Touch ID apparaît sur l’écran juste à côté quand l’iPad est verrouillé.

Les autres améliorations apparaissent à l’usage. Cet iPad dispose du meilleur processeur conçu par Apple, l’A14 Bionic, qui le rend redoutablement rapide. Pas de doute, il est agile, au point que nous avons honteusement délaissé notre autre iPad récent pendant notre test tellement cet iPad Air était plus efficace. Pour ouvrir les applications plus rapidement, pour réagir au quart de tour dans les jeux ou pour passer d’un courriel à l’autre, et sans se laisser intimider par les vidéos 4K glanées sur YouTube ou Netflix.

Pour les utilisateurs d’Apple Pencil, on a permis au nouvel iPad Air d’être compatible avec la 2e génération, plus sensible et qui surtout se recharge en se collant tout simplement sur le côté de la tablette.

La caméra arrière a eu droit à une bonne mise à jour, passant de 8 MP grand-angle à 12 MP. À ce chapitre, l’iPad Pro demeure dans une autre catégorie avec un très grand-angle supplémentaire et un détecteur lidar.

L’iPad Air est en outre compatible avec un clavier que nous avions adoré, le Magic Keyboard qui fait littéralement flotter la tablette dans les airs. Ce n’est toutefois pas avec cet accessoire que nous l’avons testé, mais avec un Smart Keyboard Folio que nous avons trouvé beaucoup plus facile à plier et déplier que dans sa version pour iPad standard.

Il est compatible avec le standard Wi-Fi 6, plus stable et rapide, a une connectivité cellulaire LTE techniquement 60 % plus rapide, mais n’est pas compatible 5 G.

On aime moins

Peut-on aimer et ne pas vraiment aimer un aspect ? C’est en tout cas l’effet que nous fait le bouton d’alimentation doublé d’un lecteur d’empreintes digitales. Il nous faut en moyenne deux essais pour trouver la bonne position, et le fait qu’il soit nécessaire de le pointer sur l’écran montre que sa position n’est pas intuitive.

Dans le même registre, on aime le passage au USB-C. Mais quelques accessoires, notamment les clés USB conçues pour l’iPhone et l’iPad et les câbles, ne sont plus compatibles.

Évidemment, il manque à l’iPad Air ce qui nous fait instantanément craquer pour le Pro, en tant que grand lecteur de magazines numériques : l’écran de 12,9 po.

Enfin, on n’a ni Face ID ni prise 3,5 mm.

On achète ?

Entre l’iPad Pro plus coûteux et l’iPad standard plus limité, l’iPad Air 4e génération est probablement le meilleur choix pour celui qui aime utiliser sa tablette et veut un petit quelque chose de plus sans se ruiner.

Cet appareil a bénéficié cette année de quelques améliorations qui en font un achat très recommandable. Pas de doute.

iPad Air 4e génération
Fabricant : Apple
Prix : entre 779 $ (Wi-Fi, 64 Go) et 1149 $ (Wi-Fi cellulaire, 256 Go), offert en cinq finis
Note : 4,5 sur 5