Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Xbox Series

C’est maintenant officiel, la nouvelle génération de consoles Xbox et ses deux variantes, la Series S et la Series X, seront en vente à partir du 10 novembre prochain. La première sera offerte au Canada au prix de 379,99 $, la deuxième, la plus puissante, pour 599,99 $. Les précommandes commencent le 22 septembre. Un des tout premiers jeux disponibles qui utilisera toute la puissance de ces nouvelles consoles a été conçu en bonne partie à Montréal : Assassin’s Creed Valhalla, d’Ubisoft, sera lancé le même jour alors qu’il était auparavant prévu le 17 novembre. Gears Tactics, Tetris Effect : Connected et Watch Dogs : Legion seront également offerts le jour du lancement. Quant à la PS 5, elle est toujours attendue « fin 2020 ».

> Lisez le blogue officiel de Xbox

Vivaldi

Un navigateur web norvégien peu connu, Vivaldi, a récemment implanté une fonction qui va sûrement inspirer ses grands concurrents. Il s’agit tout simplement de permettre aux utilisateurs de déplacer la barre d’adresse et des onglets en bas de l’écran. Il fallait y penser : cette disposition est mieux adaptée à la navigation sur un téléphone. Vivaldi a été conçu par un pionnier du web, Jon Stephenson von Tetzchner, à qui l’on doit également Opera. Grand champion de la protection de la vie privée numérique, M. von Tetschner a implanté dans Vivaldi une fonction permettant de bloquer entièrement les pages web qui contiennent des logiciels pisteurs ou des publicités trop envahissantes. Version mobile pour Android seulement.

> Lisez le communiqué de Vivaldi (en anglais)

Marvel Avengers

IMAGE FOURNIE PAR SQUARE ENIX

Le jeu vidéo Marvel Avengers, de Square Enix

Les films de superhéros ont la cote depuis longtemps, malgré leurs scénarios un peu redondants et leur abus d’effets spéciaux. Et c’est un peu la conclusion qu’on peut tirer après avoir passé une vingtaine d’heures dans le plus récent jeu vidéo de cet univers, Marvel Avengers, de Square Enix, auquel a contribué le studio Eidos-Montréal. On a d’abord le ravissement de personnifier les Capitaine America, Hulk et autres Iron Man, avec des armes plus spectaculaires les unes que les autres, un graphisme à couper le souffle. Puis on se bute à un scénario qui nous a laissé sur notre faim, plutôt répétitif et embrouillé. Un curieux hybride, donc, entre le jeu de combat et le RPG. Notre note : 3,5 sur 5 (essayé sur PS 4, copie fournie par Square Enix).

> Pour en savoir plus