(San Francisco) L’éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard, propriétaire des titres Call of Duty et Candy Crush, a explosé ses propres prédictions au deuxième trimestre, avec près de 2 milliards de chiffre d’affaires (+38 % sur un an), contre le 1,7 milliard envisagé.

Agence France-Presse

Le groupe s’est félicité mardi de sa « base de joueurs élargie », dans le contexte porteur pour les jeux vidéo des mesures de distanciation sociale.

« Toutes nos franchises majeures ont réalisé des résultats meilleurs qu’attendu, Call of Duty en tête de la croissance avec la sortie de Warzone », détaille le communiqué.

Le jeu mobile ultra populaire Candy Crush a vu de son côté son nombre d’utilisateurs actifs mensuels progresser d’un taux à deux chiffres sur un an.

Au total, le bénéfice net ressort à 580 millions de dollars, contre 328 l’année dernière.

Activision Blizzard parie que ses bonnes performances vont continuer sur le reste de l’année et relève de nouveau ses objectifs annuels.

La société prévoit désormais près de 7,3 milliards de revenus nets en 2020 (contre 6,8 milliards annoncés en mai), pour un bénéfice par action ajusté de 2,87 dollars (contre 2,62 dollars).

Elle précise qu’il s’agit d’orientations « prudentes » et envisage même des « sur-performances » si les risques liés à la crise sanitaire « ne se matérialisent pas ».

Car en-dehors des plateformes et services de divertissement numériques, l’économie américaine a beaucoup souffert des mois de confinement et la reprise prend du retard avec la résurgence des cas de contamination.