Après les achats essentiels comme les aliments et, pour certains, le papier hygiénique, les Québécois ont découvert les vertus de nombreux appareils électroniques ces derniers mois. Que ce soit pour passer le temps pendant le confinement ou pour s’équiper pour le télétravail, voici un échantillon de ce qu’ils ont choisi, selon trois détaillants spécialisés.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Chaînes stéréo

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La bonne vieille chaîne stéréo est plus populaire depuis quelques semaines.

La bonne vieille chaîne stéréo, avec son amplificateur et ses deux haut-parleurs, connaît un regain de popularité depuis quelques semaines, a-t-on constaté au Centre Hi-Fi, une chaîne québécoise comptant 12 magasins spécialisés en audio et vidéo et 30 boutiques d’informatique sous l’enseigne Groupe Select. « On revient à nos anciennes amours, résume Marc Bélanger, superviseur des opérations. Il y a eu un boom : on en a vendu à tous les prix, jusqu’à 15 000 $ pour des haut-parleurs. Sans vacances à l’extérieur, les gens investissent dans leur bien-être. » Cet engouement coïncide avec la réouverture des magasins, ce qui est logique, note son collègue, Martin Demers. « À ce prix, il faut que tu écoutes pour constater la différence. »

Ordinateurs

PHOTO CHRIS RATCLIFFE, BLOOMBERG

Avec la mise sur pied des cours en ligne, les Chromebook ont eu la cote.

Chez Best Buy, on a relevé trois périodes distinctes pendant lesquelles les clients se sont rués sur des ordinateurs différents, rapporte Thierry Lopez, directeur, marketing et affaires corporatives, pour le Québec. Au début du confinement, télétravail oblige, « la popularité des ordinateurs portables a augmenté de 110 % ». Par la suite, avec la mise sur pied des cours en ligne après quelques semaines de flottement, ce sont les Chromebook, ces ordinateurs simplifiés et peu coûteux très appréciés des élèves, qui ont eu la cote. Et plus récemment, révèle M. Lopez, ce sont les ordinateurs assez puissants pour les jeux vidéo qui s’envolent rapidement, avec une augmentation de 130 % des ventes.

Téléviseurs

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Depuis la mi-mars, de nombreux consommateurs ont décidé de se gâter avec la télévision de leurs rêves.

À quelque chose malheur est bon : depuis la mi-mars, de nombreux consommateurs ont décidé de se gâter avec la télévision de leurs rêves, une OLED ou une QLED dont les prix varient de 2000 $ à… 40 000 $. « J’ai l’impression que, les gens étant confinés et ne sortant pas, ils ont décidé d’investir dans le cocooning, dit Sylvie Thibault, copropriétaire de Fillion Électronique. Les clients nous en parlaient : “Là, je veux me gâter, je reste à la maison.” » Le revers de cette popularité, c’est que ces téléviseurs haut de gamme sont aujourd’hui difficiles à trouver. « Je ne peux même plus vendre de démos, je n’en ai plus. J’achète 10 téléviseurs du même modèle, ils ne vont m’en envoyer que deux. »

Périphériques

PHOTO FOURNIE PAR TP-LINK

Au début du confinement, la demande pour les appareils d’appoint a de beaucoup augmenté.

Au début du confinement, on a noté que de nombreux appareils d’appoint – moniteurs, petits téléviseurs, routeurs – sont rapidement devenus très recherchés. « C’était surtout de petits achats pour améliorer l’environnement de travail à la maison », indique Marc Bélanger, de Centre Hi-Fi. « C’est le moment où les gens se sont mis à travailler de la maison et en ont profité pour mettre à jour leur ordinateur, constater que leur routeur n’était pas suffisamment fonctionnel », précise Thierry Lopez, de Best Buy. Cette période, c’était également celle des appels à l’aide, alors que les experts étaient très sollicités pour des conseils, en ligne ou au téléphone. « Comment je branche mon imprimante, quel adaptateur me faut-il ? Notre Geek Squad est devenu très populaire. »

Écouteurs

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Les casques d’écoute ont été très populaires, pour le télétravail ou pour écouter la télé.

Écouter sa musique ou son émission de télévision, participer à une vidéoconférence quand toute la famille est coincée à la maison ont fait réaliser à plusieurs consommateurs qu’il leur manquait un appareil crucial : des écouteurs. Et sans fil, avec Bluetooth idéalement. « On a vendu beaucoup de casques d’écoute pour le télétravail, c’était très demandé, indique Sylvie Thibault, de Fillion Électronique. Des modèles Bluetooth, avec micro et un bon son, des Sony, des Bose, des casques pour écouter la télé, c’était aussi très populaire. » Du début du confinement au retour graduel à la normale en passant par l’éducation en ligne, les écouteurs sont effectivement l’un des types d’appareils les plus constamment demandés chez Best Buy, a noté Thierry Lopez.

Jeux vidéo

PHOTO MARTIN POLLARD, REUTERS

Nintendo a rapporté, au début du mois de mai, une hausse de 24 % des ventes de sa console Switch par rapport à l’année précédente.

On estime que, dans le monde, les ventes de jeux vidéo ont augmenté de 63 % en mars. Nintendo a rapporté, au début du mois de mai, une hausse de 24 % des ventes de sa console Switch par rapport à l’année précédente. Mi-juin, le jeu Last of Us Part II a établi un nouveau record pour une exclusivité PlayStation, avec 4 millions d’unités vendues les trois premiers jours. Pas besoin d’une longue thèse sur la question, le jeu vidéo est rapidement devenu ce printemps le loisir le plus facilement accessible, comme on l’a constaté chez Best Buy dès le départ avec les ventes en ligne, puis en magasin depuis le mois dernier. « J’ai du temps, donc je joue plus… », explique Thierry Lopez.