La nouvelle mouture du système d’exploitation de Google, Android 11, est offerte depuis une semaine aux développeurs – et tout utilisateur qui veut être un cobaye.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Nous l’avons installée sur un Pixel 4 XL, un des 12 téléphones compatibles. La grande nouveauté flagrante, c’est le nouveau panneau de contrôle plus généreux qui apparaît quand on appuie sur le bouton d’alimentation. On peut notamment y placer toutes les commandes domotiques reconnues par l’Assistant Google. L’autre changement, plus subtil, concerne les autorisations accordées aux applications, qui peuvent maintenant être à usage unique. Enfin, la section des Notifications comprend les conversations en cours. Rien de révolutionnaire, que des petites améliorations plutôt bien pensées.

> Pour accéder à la page officielle et télécharger Android 11

L’attaque de l’année

PHOTO IVAN ALVARADO, REUTERS

AWS a été visée par une attaque par déni de service, appelée DDoS, qui consiste essentiellement à inonder un réseau de requêtes, pour le paralyser en février dernier.

Presque personne n’en a entendu parler, ce qui est une bonne nouvelle en soi, mais Amazon a été la cible de l’attaque la plus intense jamais répertoriée en février dernier. Sa filière infonuagique AWS a été visée par une attaque par déni de service, appelée DDoS, qui consiste essentiellement à inonder un réseau de requêtes pour le paralyser. Des cyberpirates non identifiés ont envoyé l’incroyable flot de 2,3 térabits par seconde. Un ordre de grandeur : c’est ce que pourraient envoyer simultanément 230 000 ordinateurs avec une connexion résidentielle en amont à 10 Mb/s. Le récent record appartenait au gestionnaire de réseau américain NETSCOUT, qui a été ciblé en mars 2018 par une attaque de 1,7 Tb/s.

> Lisez le rapport trimestriel d’AWS

Tweets vocaux

IMAGE FOURNIE PAR TWITTER

Après les vidéos, les GIF animés et les tweets en 280 mots, Twitter a annoncé cette semaine une nouvelle fonction, celle des « tweets vocaux ».

Après les vidéos, les GIF animés et les tweets en 280 mots, Twitter a annoncé cette semaine une nouvelle fonction, celle des « tweets vocaux ». « Parce que parfois 280 mots, ce n’est pas assez et que certaines nuances dans la conversation se perdent dans la traduction », explique le réseau social. Dans les prochaines semaines, d’abord pour les utilisateurs iOS puis Android, on verra apparaître une petite icône d’onde sonore au moment de publier un message. Le tweet vocal pourra durer jusqu’à 140 secondes et être édité avant l’envoi. Plusieurs médias, notamment CNN, Le Monde et Motherboard, ont toutefois relevé l’absence de mécanisme de modération et prédisent que cette fonction sera utilisée pour le harcèlement.

> Lisez le blogue de Twitter (en anglais)

> Lisez l’article du Monde