Une bonne mécanique de jeu style RPG, une intrigue intelligente, un minimum de combats au sabre laser et beaucoup de Force. Ce n’était pas plus compliqué que ça.

Karim Benessaieh Karim Benessaieh
La Presse

Star Wars Jedi : Fallen Order, arrivé sur les tablettes vendredi dernier, réunit enfin tous les ingrédients qu’attendaient les joueurs vidéo et fans de cette franchise. Après la série des Battlefront, essentiellement axée sur les combats, Electronic Arts a confié la relance de la franchise à un autre de ses studios, Respawn Entertainement. Et la magie opère dans ce jeu qui se promène entre quêtes, énigmes, voyages intergalactiques et combats au sabre laser, le tout réuni par l’élément central de la saga, la Force.

IMAGE FOURNIE PAR EA

On comprend dès les premières minutes de Star Wars Jedi : Fallen Order qu’on a affaire à un vrai jeu de rôle, un RPG, et qu’il est de haut calibre.

Comme Luke

L’histoire s’insère après Revenge of the Sith, alors que l’Ordre des Jedi a été pratiquement détruit par le fameux Ordre 66. Vous êtes Cal Kestis, un Padawan qui a échappé au massacre et qui se cache comme ouvrier dans un chantier de démantèlement de vaisseaux.

D’un caractère un peu candide à la Luke Skywalker, il sera appelé à reprendre du service et à réapprendre à utiliser ses pouvoirs pour redonner vie à l’Ordre des Jedi, à partir d’une liste d’enfants montrant des prédispositions à la Force.

On comprend dès les premières minutes qu’on a affaire à un vrai jeu de rôle, un RPG, et qu’il est de haut calibre. La fuite dans le chantier naval est vertigineuse, les graphiques superbes et les mouvements doivent être déclenchés à la fraction de seconde. Il faudra ensuite sauter de planète en planète en quête de secrets à bord du Mantis, de trésors et de nouvelles armes pour mettre en déroute les soldats de l’Empire, aidé d’un charmant petit robot appelé BD-1.

Vous rencontrerez également la faune bigarrée et agressive que cache chaque planète, vous promenez dans des hangars abandonnés, des tours mystérieuses, des villages dépeuplés par la guerre et de grands espaces.

Arbre des compétences

Il vous faut apprendre certaines techniques propres aux Jedi, évidemment le maniement du sabre laser pour la défense et l’attaque, mais également la capacité de courir le long des murs et les sauts d’une plateforme à l’autre. Votre arme cachée, c’est la Force qui peut ralentir mécanismes et ennemis, mais dont la quantité est limitée.

Plus vous accumulez de victoires et de découvertes, plus vos compétences augmentent, vous rendant plus fort, ajoutant des techniques de combat ou de la rapidité et vous faisant évoluer dans l’Arbre des compétences. Celui-ci est composé de trois catégories : survie, Force et sabre laser.

Les classiques points de sauvegarde qu’on retrouve dans ce type de jeu ont été joliment adaptés : il s’agit ici de cercles concentriques dans lesquels vous pouvez vous refaire une santé en méditant. Mais attention, utiliser ce raccourci fera revivre tous les ennemis que vous avez éliminés précédemment.

Nous avons trouvé la mécanique de jeu particulièrement inventive sur bien des aspects. Vous perdez un peu de santé chaque fois que vous tombez dans un gouffre, mais vous ne mourrez réellement que quand votre santé est à zéro, généralement après un combat trop difficile. Vous perdez alors tous vos points d’expérience, jusqu’à ce que vous arriviez à dépasser le point où vous êtes mort précédemment. Votre robot dispose par ailleurs d’une petite réserve pour vous requinquer momentanément.

Et détail amusant, votre sabre laser laisse des traces de feu sur les pierres ou les animaux que vous tranchez en deux.

IMAGE FOURNIE PAR EA

Il vous faut apprendre certaines techniques propres aux Jedi, évidemment le maniement du sabre laser pour la défense et l’attaque, mais également la capacité de courir le long des murs et les sauts d’une plateforme à l’autre.

Difficulté variable

L’essentiel des ennemis que vous rencontrez, ce sont les Storm Troopers de l’Empire, qu’on décline ici en une demi-douzaine de variantes. De temps à autre, vous devez terrasser de vrais « boss », comme un AT-ST et les Inquisiteurs et vous frotterez à des animaux plus coriaces que les autres. N’oublions pas également l’inquiétante Second Sister et la Nightsister Merrin qui vous traquent à tout bout de champ. En mode Chevalier Jedi, une coche plus exigeante que le mode le plus facile, nous avons trouvé les combats assez éprouvants et avons souvent été obligés de les reprendre. Heureusement, l’action redémarre automatiquement au dernier cercle de méditation dans lequel vous vous êtes arrêté, et ils sont fréquents.

Ceci dit, vous disposez de quatre niveaux de difficulté entre lesquels vous pouvez alterner en tout temps. Et, petite humiliation, on vous y encourage quand vous vous êtes fait laminer un trop grand nombre de fois.

IMAGE FOURNIE PAR EA

De temps à autre, vous devez terrasser de vrais « boss », comme un AT-ST et les Inquisiteurs et vous frotterez à des animaux plus coriaces que les autres.

Complexité

La plus grande difficulté, en ce qui nous concerne, a plutôt été de s’orienter dans ces tableaux très riches, où les niveaux se superposent et les passages secrets et les raccourcis se dévoilent au compte-gouttes. On a beau disposer de la carte holographique de notre robot, dur de s’y retrouver à moins d’essayer pratiquement toutes les issues.

Conséquence de cette complexité, retrouver tous les coffres et secrets de chaque tableau devient mission impossible, à moins d’y passer un temps fou. Autre petit reproche, bien des cadeaux découverts semblent bien inutiles et surtout esthétiques. Faire passer BD-1 du rouge au bleu ou notre sabre laser du bleu au vert ne nous semblait pas vraiment une priorité.

Mais ces petits irritants ne gâchent en rien le plaisir d’avoir enfin, dix ans après Force Unleashed II, un jeu d’action et d’aventure digne de Star Wars. Il ne s’agit pas du meilleur RPG de l’histoire, mais probablement d’un des meilleurs jeux vidéo sortis cette année.

Star Wars Jedi : Fallen Order

• Genre : action-aventure

• Éditeur : Electronic Arts

• Développeur : Respawn Entertainment

• Mode de jeu : 1 joueur

• Plateformes : PC, PS4, Xbox One (testé sur PS4)

• Prix : 79,99 $ (édition standard)

• Note : 4,5 sur 5