(Québec) Un total de 91 % des adultes québécois disposaient d’une connexion internet résidentielle avec un fournisseur de télécommunications en 2018, la région de Laval se distinguant particulièrement en ce domaine à 96 %, selon des données révélées par le CEFRIO mercredi.

La Presse canadienne

Le portrait numérique des régions administratives du Québec de 2018 publié par le CEFRIO indique par ailleurs que pour l’ensemble du Québec, 2 % des adultes disposent d’une connexion internet à la maison grâce à un partage de connexion à partir d’un appareil mobile. Ce type de connexion est plus nombreux dans les régions de la Côte-Nord (8 %), de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (5 %) et l’Abitibi-Témiscamingue (5 %).

En 2018, 92 % des adultes québécois ont utilisé internet au moins une fois par semaine, une hausse de 3 points de pourcentage comparativement à 2017. Les régions de Laval et de l’Outaouais se démarquent dans cette catégorie, à 95 %. Une seule région – le Bas-Saint-Laurent – se situe sous la barre des 90 %, à 86 %.

Alors qu’en 2017, deux adultes québécois sur trois possédaient un téléphone intelligent, la proportion est passée à trois sur quatre (76 %) en 2018.

L’attrait pour les tablettes électroniques est quant à elle demeuré stable en 2018 : plus de la moitié (55 %) des adultes québécois en possédait une. C’est la Côte-Nord, suivie de près par Laval, qui mène la marche dans ce domaine, avec un taux d’usage de 62 %.

Le commerce électronique fait par ailleurs de plus en plus d’adeptes au Québec : de 39 % de cyberacheteurs pour l’ensemble du Québec en 2017, le taux est passé à 47 % en 2018. La Capitale-Nationale (52 %), l’Estrie (52 %), l’Abitibi-Témiscamingue (55 %) et l’Outaouais (55 %) ont franchi la barre des 50 % de cyberacheteurs, toutes les autres régions se situant entre 35 % et 49 %.

La valeur moyenne provinciale du panier d’achats mensuel est passée de 280 $ à 293 $ pour l’ensemble du Québec.