• Accueil > 
  • Affaires > 
  • Techno 
  • > Les pays arabes, un marché prometteur pour le streaming vidéo 
Source ID:2e509e8f82bb3659a1f3e2dfa7d67504; App Source:StoryBuilder

Les pays arabes, un marché prometteur pour le streaming vidéo

Le cofondateur et PDG de Starz Play, Maaz... (PHOTO GIUSEPPE CACACE, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Le cofondateur et PDG de Starz Play, Maaz Sheikh, souhaite présenter davantage de productions arabes intéressantes à nos consommateurs.

PHOTO GIUSEPPE CACACE, AGENCE FRANCE-PRESSE

SHATHA YAISH
Agence France-Presse
Dubaï

Les pays arabes constituent un marché prometteur pour les plateformes de vidéo en streaming qui tentent de rivaliser avec le géant américain Netflix, déjà implanté dans la région et dont la première production en arabe tournée au Moyen-Orient doit sortir en juin.

Ces dernières années, les services de vidéo à la demande par abonnement (SVoD) Starz Play et Wavo sont venus concurrencer Netflix dans les pays arabes. D'autres plateformes souhaitent désormais entrer en jeu pour capter une part des millions d'utilisateurs potentiels, à l'image de la télévision saoudienne MBC Group avec ses sites de streaming Shahid et Shahid Plus.

La concurrence devient d'autant plus rude lors du mois de jeûne musulman du ramadan pendant lequel les familles se réunissent après la rupture du jeûne pour regarder des feuilletons, films ou émissions de divertissement réalisés pour l'occasion.

Dans la région, la télévision reste prédominante : entre 85 % et 90 % des habitants du Moyen-Orient la regardent et seulement 25 à 30 % visionnent des vidéos en streaming, selon Mukul Krishna, responsable des médias numériques au cabinet de conseil Frost & Sullivan.

Mais le géant californien Netflix a tout de même bouleversé les habitudes de consommation des téléspectateurs depuis le lancement de son service en 2007. La plateforme diffuse à ce jour quatre séries en arabe à l'occasion du ramadan.  

Trois ont été produites dans le Golfe et la dernière est une production syro-libanaise. Chacune comprend 30 épisodes, dont un seul est diffusé chaque soir des 30 jours du mois de ramadan.

Selon Artanc Savas, responsable de la communication de Netflix au Moyen-Orient, en Turquie et en Afrique, la diffusion de ces séries sur des plateformes de streaming offre plus de flexibilité aux utilisateurs qui peuvent regarder « ce qu'ils veulent, quand ils le veulent », contrairement aux émissions de télévision programmées à une heure précise.

Starz Play diffuse aussi trois séries spéciales en arabe pendant le mois de jeûne. Mais pour son cofondateur et PDG Maaz Sheikh, « concurrencer la télévision traditionnelle pendant le ramadan ne fait pas partie de notre stratégie ».

« Ce que nous essayons de faire c'est de présenter davantage de productions arabes intéressantes à nos consommateurs », dit-il à l'AFP.

Première production arabe

Netflix, en tête des services de SVoD avec ses 140 millions d'abonnés dans 190 pays, a « accentué son attention sur le Moyen-Orient », note Artanc Savas.

Le géant américain Netflix fait face à la... (PHOTO MIKE BLAKE, ARCHIVES REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Le géant américain Netflix fait face à la concurrence de Starz Play et Wavo dans les pays arabes.

PHOTO MIKE BLAKE, ARCHIVES REUTERS

Le poids lourd du secteur, qui refuse de communiquer son nombre d'abonnés dans la région, doit diffuser à partir du 13 juin la série Jinn, sa première production en arabe.

Filmée en Jordanie, cette série fantastique raconte l'histoire d'un groupe d'adolescents qui rencontrent deux jinns - des créatures surnaturelles - lors d'une sortie scolaire au site antique de Petra.

Avec « des acteurs et des metteurs en scène talentueux de la région », « Jinn présentera une perspective unique d'une partie du monde ayant un riche héritage narratif », selon M. Savas.

Netflix a annoncé qu'une nouvelle série originale moyen-orientale était prévue, sans en indiquer la date de diffusion.

« Écrite et réalisée par la scénariste et metteuse en scène jordanienne Tima Shomali, la série raconte l'histoire d'une lycéenne harcelée », explique M. Savas.

Netflix cible ainsi explicitement les jeunes, catégorie d'utilisateurs des plateformes SVoD non négligeable : 80 % des clients de Starz Play ont moins de 35 ans.  

Séries populaires

La plateforme américaine a annoncé en mai une troisième production originale, intitulée Paranormal et basée sur des nouvelles de l'écrivain égyptien Ahmed Khaled Tawfik.

M. Savas se réjouit de pouvoir investir dans des productions réalisées au Moyen-Orient mais aussi « de créer une audience internationale » pour des feuilletons dans d'autres langues que l'anglais.

D'autres plateformes proposent des contenus en arabe, comme OSN Play, du groupe de télévision par satellite OSN, et Wavo. Mais avec son million d'abonnés, Starz Play est le site qui fait le plus d'ombre à Netflix.

« Nous nous spécialisons dans les contenus de Hollywood mais avec le temps nous avons ajouté des contenus arabes et de Bollywood à notre service », explique Maaz Sheikh, avant de préciser que les trois pays de la région où la plateforme est la plus utilisée sont les Émirats arabes unis, l'Arabie saoudite et le Maroc.

Starz Play a pour atout la diffusion de nombreuses séries populaires qui ne sont pas disponibles sur Netflix dans la région, comme The Big Bang Theory, Grey's Anatomy et des films de l'univers Marvel, filiale de Disney.

Pour le rival local de Netflix, la « prochaine étape » consistera à, lui aussi, produire des contenus en arabe, relève M. Savas.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer