(Montréal) TC Transcontinental a accepté de vendre l’immeuble qui abritait ses anciennes imprimeries à Fremont, en Californie, au prix de 75 millions US, le produit devant servir à réduire l’endettement de la société.

La Presse canadienne

L’éditeur Hearst, qui a repris les activités d’impression de l’usine en avril 2018, achètera l’immeuble, les deux sociétés ayant résilié un accord de sous-traitance pluriannuel en vertu duquel Transcontinental imprimait le San Francisco Chronicle pour la société de médias.

TC Transcontinental a commencé à imprimer le Chronicle en 2009, en vertu d’une entente qui devait durer 15 ans.

Cependant, les sociétés ont modifié l’accord en 2012 pour refléter une baisse du tirage des journaux imprimés et Transcontinental a reçu une indemnité de 200 millions US de la part de Hearst.

En 2017, Hearst a décidé qu’il prendrait en charge l’impression du Chronicle à partir d’avril 2018.

Selon Transcontinental, la vente de l’immeuble à Hearst devrait se conclure au quatrième trimestre de son exercice financier 2019.

Par ailleurs, TC Transcontinental a aussi annoncé mardi avoir mis la main sur une participation de 60 % dans la société équatorienne Industrial y Commercial Trilex, un fournisseur d’emballages plastiques qui emploie quelque 170 personnes. La valeur de cette acquisition n’a pas été précisée.

Trilex se spécialise dans la production et la vente de matériaux d’emballage et de plastiques pour les bananeraies servant à la protection et au contrôle des parasites.

La société montréalaise publiera jeudi ses résultats pour le troisième trimestre.