(Tokyo) Les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont fini lundi dans le rouge, les nouvelles craintes liées à la pandémie ayant relégué au second plan l’accord trouvé dimanche à Washington sur un nouveau plan d’aide pour l’économie américaine.

Agence France-Presse

À Tokyo l’indice vedette Nikkei s’est rétracté de 0,18 % à 26 714,42 points et l’indice élargi Topix a abandonné 0,23 % à 1789,05 points.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a quant à lui lâché 0,72 % à 26 306,68 points.

La fermeture des frontières du Royaume-Uni à cause d’une nouvelle variante du coronavirus très contagieuse et « hors de contrôle » selon Londres a notamment effrayé les investisseurs des deux premières places financières asiatiques.

Ces craintes ont largement éclipsé la nouvelle positive de l’accord trouvé dimanche au Congrès américain sur un nouveau plan d’environ 900 milliards de dollars pour soutenir l’économie des États-Unis, grandement fragilisée par la crise sanitaire.

Cet accord intervient après des mois de blocage entre démocrates et républicains, mais avait commencé à se dessiner la semaine dernière.

Un autre accord crucial, celui visant à régler les relations commerciales entre Londres et l’Union européenne après le 1er janvier, n’est cependant toujours pas en vue.

Les marchés de Chine continentale, moins sensibles que Tokyo et Hong Kong aux facteurs externes, ont en revanche grimpé lundi : l’indice composite de Shanghai a pris 0,76 % à 3420,57 points et celui de Shenzhen a même bondi de 1,87 % à 2304,98 points.

Du côté des valeurs

Le titre de SoftBank Group a progressé de 1,61 % à 8489 yens. Selon plusieurs médias, le géant nippon des investissements dans les nouvelles technologies pourrait annoncer très prochainement la création d’une Spac (« Special Purpose Acquisition Company »), une coquille vide introduite en Bourse préalablement à une acquisition non déterminée.

SoftBank Group compte lever 500-600 millions de dollars pour cette opération via sa filiale SBIA, qui pilote ses fonds d’investissement Vision Fund, selon le site américain d’informations Axios. Sollicité par l’AFP, un porte-parole de SoftBank Group n’a pas fait de commentaires dans l’immédiat.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen reculait face au dollar, à raison d’un dollar pour 103,69 yens vers 4 h 55 contre 103,30 yens vendredi à 16 h.

La monnaie japonaise s’appréciait en revanche par rapport à l’euro, lequel valait 126,31 yens contre 126,62 yens en fin de semaine dernière.

Un euro s’échangeait pour 1,2177 dollar, faiblissant par rapport à vendredi 16 h (1,2257 dollar).

Les prix du pétrole chutaient face à l’aggravation de la pandémie mondiale, après avoir grimpé toute la semaine dernière.