(Montréal) Une série d’éléments défavorables ont grugé la rentabilité de Saputo au premier trimestre de son exercice 2022.

La Presse Canadienne

Le bénéfice net du fromager montréalais a diminué de 62,7 % à 53 millions pour la période de trois mois close le 30 juin. Les revenus totaux ont atteint 3,5 milliards, en hausse de 2,9 %, ou 97 millions.

Saputo a attribué ses difficultés à une série de facteurs. Elle estime que les pressions inflationnistes sur ses intrants ont eu une incidence de 23 millions sur son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA). Les fluctuations du dollar canadien, pour leur part, ont eu un effet défavorable de 179 millions sur les revenus.

Saputo affirme aussi avoir connu des difficultés d’approvisionnement à l’international. Elle a aussi inscrit une charge financière en raison de la hausse prévue des impôts des sociétés au Royaume-Uni en 2023.

Malgré ces défis, le chef de la direction et président du conseil Lino Saputo assure que l’entreprise réussira à générer une croissance interne de son BAIIA pour l’établir à 2,1 milliards d’ici l’exercice 2025.

« Nous allons de l’avant avec des initiatives responsables en matière de prix, et nous nous concentrons vivement sur la diversification de nos activités et l’augmentation de la rentabilité de notre offre de produits, soutenues par nos trois acquisitions récentes dans les catégories des substituts aux fromages, des ingrédients à valeur ajoutée et des fromages de spécialité », a-t-il affirmé dans un communiqué.

Le conseil d’administration a également adopté une augmentation de 2,9 % du dividende trimestriel, qui passe de 17,5 cents par action à 18 cents.