(San Francisco) Alphabet a largement dépassé les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars au deuxième trimestre, quasiment le triple de l’an passé, grâce à la reprise et au boom du commerce en ligne, d’après un communiqué publié mardi par la maison mère de Google.  

Agence France-Presse

Le numéro un de la publicité numérique a engrangé près de 62 milliards de dollars de chiffre d’affaires, notamment grâce aux dépenses de communication des petites et grandes entreprises sur YouTube comme sur le moteur de recherche.

La plateforme de vidéo du géant californien se distingue particulièrement. Elle a vu ses recettes grimper de 83 % sur un an, à plus de 7 milliards de dollars, proches de ceux de Netflix.

D’ici la fin de l’année, YouTube comptera plus de 2 milliards de spectateurs dans le monde, selon le cabinet eMarketer, soit près de 64 % de l’audience pour les vidéos en ligne.

« Le deuxième trimestre 2020 était le point le plus bas de l’année pour le marché publicitaire en ligne, donc ce trimestre va représenter une comparaison facile pour Alphabet », a fait remarquer l’analyste Nicole Perrin.

Google avait souffert de son exposition aux secteurs du tourisme, en berne il y a un an à cause de la pandémie de COVID-19.

Mais avec les campagnes de vaccination, le groupe bénéficie du meilleur des deux mondes : le succès du commerce en ligne ne faiblit pas malgré le relâchement des restrictions sanitaires et les voyages reprennent. Les recettes publicitaires affluent donc à nouveau.

« Il y a eu vague montante d’activité en ligne dans de nombreux endroits du monde, et nous sommes fiers que nos services aient aidé tant de consommateurs et d’entreprises », s’est félicité le patron du groupe, Sundar Pichai.