(Lévis) Le Mouvement Desjardins a affiché jeudi un excédent avant ristournes du premier trimestre en hausse de 180 % par rapport à la même période l’an dernier, ce que la coopérative financière a notamment attribué à la baisse de ses provisions pour pertes de crédit et à une sinistralité moins importante en assurance automobile.

La Presse Canadienne

Desjardins a réalisé un excédent avant ristournes à ses membres de 798 millions au cours du trimestre clos le 31 mars, ce qui se comparait à un excédent de 285 millions pour la même période l’an dernier, qui avait été marquée par le début de la pandémie.

La dotation à la provision pour pertes de crédit a été de 4 millions au plus récent trimestre, par rapport à 324 millions au premier trimestre de l’an dernier. La somme mise de côté l’an dernier avait notamment été affectée par la détérioration des perspectives économiques, a rappelé Desjardins.

Les revenus d’exploitation de Desjardins se sont établis à 4,78 milliards, ce qui représentait une hausse de 3,0 % par rapport à ceux de 4,64 milliards du premier trimestre de 2020.

Les revenus de placement de 54 millions de l’an dernier se sont cependant transformés en pertes de 1,75 milliard au plus récent trimestre. Les revenus totaux se sont ainsi chiffrés à 3,04 milliards, en baisse de 35,4 % par rapport à ceux de 4,70 milliards du premier trimestre l’an dernier.

Le ratio de fonds propres de Desjardins s’est établi à 22,6 %, un niveau inchangé par rapport au 31 décembre. La valeur de son actif total a pour sa part grimpé de 4,1 % par rapport à la fin de l’année 2020, pour atteindre 377,0 milliards à la fin du plus récent trimestre.