(Toronto) La Banque TD a affiché jeudi un bénéfice du premier trimestre en hausse de 10 % par rapport à la même période l’an dernier, ce qui a surpassé les attentes des analystes.

Anita Balakrishnan
La Presse Canadienne

Malgré tout, l’action de la banque a perdu jeudi 1,33 $, soit 1,7 %, pour clôturer à 78,07 $ à la Bourse de Toronto, après que d’autres banques canadiennes ont également dévoilé cette semaine des profits en plus forte hausse que prévu.

« La TD n’a pas profité des marchés des capitaux, de la gestion de patrimoine et du contrôle des coûts de façon aussi importante que ses pairs », a écrit l’analyste de Barclays John Aiken dans une note de recherche.

« Les éléments qui se sont distingués lors du trimestre, de notre point de vue, sont les difficultés persistantes au sein de sa plateforme de banque de détail aux États-Unis. »

La TD a indiqué que ses activités de gestion de patrimoine avaient enregistré une hausse des revenus liés aux transactions et aux frais au Canada, tandis que les nouveaux prêts hypothécaires et la croissance des comptes chèques ont également été vigoureux. L’augmentation des primes, les ventes d’assurance et l’adoption des applications numériques d’assurance-vie temporaire ont stimulé les activités d’assurance, a précisé la banque.

Mais les bénéfices ont chuté dans les activités de détail de la TD aux États-Unis, après que Charles Schwab a clôturé son acquisition de TD Ameritrade Holding, en octobre. La TD a précisé que Schwab avait contribué à hauteur de 209 millions au bénéfice, comparativement à une contribution de 201 millions de TD Ameritrade au premier trimestre de l’exercice précédent.

Dans l’ensemble, la TD a réalisé un bénéfice net de 3,28 milliards, ou 1,77 $ par action, pour le trimestre terminé le 31 janvier, comparativement à celui de 2,99 milliards, ou 1,61 $ par action, à la même période l’an dernier. Les revenus ont totalisé 10,81 milliards, alors qu’ils avaient été de 10,61 milliards un an plus tôt.

Après ajustements pour exclure certains éléments non récurrents, la TD a affiché un profit de 1,83 $ par action, en hausse par rapport à celui de 1,66 $ par action du même trimestre un an plus tôt. Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice ajusté de 1,49 $ par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Les provisions pour pertes sur créances se sont élevées à 313 millions, alors qu’elles avaient été de 919 millions un an plus tôt.

« Même si la TD a bien surpassé les attentes, l’essence même de cette performance peut essentiellement être attribuée à des provisions inférieures aux prévisions », a écrit M. Aiken.

Le chef de la direction de la Banque TD, Bharat Masrani, a indiqué que l’institution financière avait investi dans la formation de milliers de travailleurs pendant la pandémie.

« Nous avons continué de travailler avec les gouvernements en vue de faciliter l’accès aux programmes d’aide et de présenter de nouvelles initiatives visant à aider les personnes les plus touchées par la pandémie », a affirmé M. Masrani.