(Montréal) Le producteur d’or canadien Barrick Gold a annoncé jeudi avoir plus que doublé son bénéfice pour le quatrième trimestre, grâce à une hausse de la demande du métal jaune en pleine pandémie de coronavirus.

Publié le 18 févr. 2021
Agence France-Presse

Le deuxième producteur mondial a dégagé un bénéfice net de 616 millions de dollars US pour ce trimestre terminé le 31 décembre, selon un communiqué du groupe. Ce bénéfice s’établissait à 300 millions de dollars il y a un an.

Hors éléments exceptionnels et ramené à une action, le bénéfice net ajusté est ressorti à 35 cents, au-dessus du consensus des analystes qui tablaient sur 31 cents.  

Le géant canadien a obtenu un prix moyen de 1871 dollars l’once, soit un bond d’environ 26 % par rapport à la même période l’an dernier.

La production était néanmoins une nouvelle fois en baisse et s’est établie à 1,206 million d’onces, contre 1,439 million l’an dernier.

Pour l’ensemble de 2020, la production d’or a chuté de plus de 14 %, à quelque 4,7 millions d’onces.

Cette semaine, la société aurifère a annoncé un accord de vente avec la société singapourienne Boroo concernant sa mine inactive de Lagunas Norte, au Pérou, pour un montant allant jusqu’à 81 millions de dollars. L’acheteur devra également prendre en charge le coût de la fermeture de la mine (226 millions de dollars).