(Calgary) La Pétrolière Impériale a affiché vendredi une perte de 188 millions pour son premier trimestre, alors que les prix du pétrole ont plongé en mars avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

L’Impériale a indiqué que sa perte par action atteignait 25 cents, ce qui se comparait à un profit de 293 millions, ou 38 cents par action, pour le même trimestre l’an dernier,

La perte trimestrielle comprenait des charges hors trésorerie de 301 millions alimentées par la chute des prix du pétrole, dont 281 millions associés à la réévaluation des stocks de la société et 20 millions associés à une dépréciation de l’écart d’acquisition.

Les revenus trimestriels ont totalisé 6,69 milliards, en baisse par rapport à ceux de 7,98 milliards au premier trimestre de 2019.

La production du trimestre a atteint en moyenne l’équivalent de 419 000 barils de pétrole par jour, une quantité en hausse par rapport à celle de 388 000 barils par jour du trimestre correspondant l’an dernier. Le débit moyen des raffineries a été de 383 000 barils par jour, tout comme au premier trimestre de 2019.

L’Impériale a réduit de 500 millions son programme de dépenses en immobilisations de 2020 à la fin mars, et il s’établit désormais entre 1,1 milliard et 1,2 milliard. La société a en outre réduit ses dépenses de 500 millions par rapport à 2019 afin de lutter contre l’impact de la pandémie.