(Toronto) Agnico Eagle Mines réduit ses activités dans la région de l’Abitibi au Québec, soit au Complexe LaRonde et aux mines Goldex et Canadian Malartic, en réponse aux directives de la province qui demande aux exploitations minières de minimiser leurs activités jusqu’au 13 avril.

La Presse canadienne

La société aurifère a en outre retiré ses prévisions de production et de coûts directs pour l’exercice 2020.

Agnico Eagle a précisé que les mines du Québec seraient placées en mise en veille jusqu’au 13 avril, en vertu de la directive émise lundi par le gouvernement provincial pour les entreprises jugées non essentielles, dans le but de ralentir la propagation de la COVID-19.

La minière a également indiqué qu’elle réduirait les activités des exploitations minières de Meliadine et Meadowbank, au Nunavut, qui sont couramment approvisionnés à partir de Mirabel et Val-d’Or, au Québec.

Les activités d’exploration au Canada seront elles aussi suspendues durant cette période.

Agnico Eagle a précisé que ses mines mexicaines et finlandaises continuaient de fonctionner normalement.