(Edmonton) Les résultats financiers d’Aurora Cannabis ont été tirés vers le bas au deuxième trimestre par une diminution de la production de cannabis et par les coûts associés à la préparation au lancement des produits comestibles et de vapotage du cannabis.

La Presse canadienne

La société établie à Edmonton a révélé jeudi avoir enregistré une perte pour le trimestre clos le 31 décembre. Son revenu net a atteint 56 millions, en hausse par rapport à 54,2 millions un an plus tôt, mais en baisse par rapport à celui d’environ 75 millions réalisé au cours du trimestre terminé le 30 septembre.

La perte nette du trimestre a atteint 1,3 milliard, soit 1,18 $ par action, ce qui se comparait à une perte de 239,6 millions, ou 25 cents par action, un an plus tôt. Le producteur avait engrangé un profit de 10,3 millions au premier trimestre.

Les récentes semaines ont été marquées par certaines difficultés pour Aurora. La semaine dernière, elle a annoncé qu’elle avait inscrit à ses comptes des dépréciations totalisant 1 milliard et qu’elle mettait à pied 500 employés dans le cadre d’une restructuration de ses plans de dépenses. La société a aussi indiqué que son chef de la direction, Terry Booth, prendrait sa retraite et qu’elle s’était mise à la recherche de son successeur.

Aurora a attribué une partie des résultats du deuxième trimestre par sa production de 30 691 kilos de cannabis, comparativement à celle de 41 436 kilos au premier trimestre. L’entreprise a modifié ses stratégies de culture pour favoriser des souches de meilleure valeur et à plus forte teneur.

Entre-temps, les coûts de production ont grimpé à 88 cents le gramme au plus récent trimestre. Aurora espère pouvoir garder ces coûts en deçà du seuil de 1 $ pour un avenir prévisible.