(Calgary) Shaw Communications estime que l’intense concurrence qui prévaut dans le secteur du sans-fil a un impact sur son nombre d’abonnés, mais elle continue de voir une croissance des revenus dans ce segment.

La Presse canadienne

« L’environnement de prix était extrêmement dynamique, comme il l’a été depuis le lancement des forfaits illimités par les grands fournisseurs l’été dernier », a expliqué le chef de la direction, Brad Shaw, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes pour discuter des plus récents résultats trimestriels de Shaw.

La société de télécommunications de Calgary a enregistré une perte nette de 9000 abonnés prépayés et a vu son taux de désabonnement pour le postpayé augmenter de 0,22 point de pourcentage au dernier trimestre, même si elle enregistré un ajout net de 67 000 abonnés dans le segment.

Les principaux groupes de télécommunications ont déployé une série de promotions dynamiques depuis le Vendredi fou et tout au long de la saison des Fêtes, y compris des programmes « désespérés » pour reconquérir des clients, a fait valoir le président des activités sans fil de Shaw, Paul McAleese.

« L’intensité de la concurrence en ce moment, comme pour les deux derniers mois, est la plus forte que je n’ai jamais vue », a-t-il affirmé.

Il a notamment évoqué des subventions beaucoup plus importantes pour les appareils, des rabais massifs sur les deuxièmes lignes, des primes cadeaux dispendieuses à d’achat et des crédits de temps d’antenne, parmi les plus promotions déployées par certains des géants des télécommunications pour gagner des clients.

Les revenus des services sans fil de Shaw ont augmenté de 18,1 % au premier trimestre de 2020 malgré l’intensification de la concurrence et la pression supplémentaire des contrats de sa première vague d’utilisateurs d’iPhone, qui expiraient au cours du trimestre.

Les revenus globaux pour le trimestre clos le 30 novembre se sont élevés à 1,38 milliard, contre 1,35 milliard un an plus tôt, car l’augmentation des revenus des services sans fil a aidé à contrebalancer les baisses dans certains de ses segments de services consommateurs autres que sans fil, qui comprennent les abonnés à la vidéo, au satellite et au téléphone.

Shaw a vu son bénéfice net s’établir à 162 millions, soit 31 cents par action, en baisse par rapport à celui de 186 millions, ou 36 cents par action, de la même période un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un bénéfice par action de 33 cents pour le plus récent trimestre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv. Le chiffre d’affaires de Shaw était par ailleurs conforme aux attentes des spécialistes.

La différence entre les deux trimestres était essentiellement attribuable à un gain de 23 millions enregistré au premier trimestre de l’an dernier, lié à l’investissement de Shaw dans Corus Entertainment.

L’analyste de RBC Marchés des capitaux, Drew McReynolds, a observé que les résultats de l’entreprise étaient légèrement inférieurs aux attentes, principalement en raison de plus faibles marges sans fil, même si certains aspects de ce segment se sont améliorés.

« Un trimestre décent pour le sans-fil dans un environnement concurrentiel intense », a résumé M. McReynolds dans une note.