(Oakville) Les travailleurs de Ford Canada représentés par le syndicat Unifor ont voté pour un nouveau contrat de travail qui sera en vigueur jusqu’en 2023, a annoncé lundi le constructeur automobile.

Anita Balakrishnan
La Presse Canadienne

L’entente, qui avait été annoncée par Unifor la semaine dernière, comprend un investissement de 1,8 milliard pour la construction de véhicules électriques à l’usine d’assemblage de Ford à Oakville, en Ontario, ainsi qu’un autre de 148 millions pour son usine de groupe motopropulseur de Windsor.

Environ 81 % des travailleurs ont voté pour l’accord, a précisé le syndicat.

L’accord entre Unifor et Ford devrait donner le ton aux négociations contractuelles à venir avec Fiat Chrysler et General Motors. Unifor a annoncé son intention de rencontrer Fiat Chrysler cette semaine.

Ford a indiqué que l’accord verrait des conditions de travail plus flexibles et une feuille de route moins longue pour les nouvelles recrues qui devront gravir les échelons.

L’entente comprend également deux augmentations de salaire de 2,5 % et une prime de ratification de 7250 $ pour les travailleurs permanents à temps plein.

Le chef de la direction de Ford Canada, Dean Stoneley, a affirmé que l’accord consolidait les activités canadiennes de l’entreprise en tant que chef de file de la construction automobile de pointe.

M. Stoneley a également indiqué que « les discussions se poursuivaient avec les gouvernements fédéral et provincial ». Malgré les informations voulant le gouvernement soit prêt à investir dans l’accord, le président national d’Unifor, Jerry Dias, a refusé, la semaine dernière, de divulguer les montants spécifiques liés au gouvernement.

Les dirigeants syndicaux de la section locale d’Unifor ont approuvé l’accord au cours du week-end et ont recommandé aux travailleurs de le ratifier dimanche. John D’Agnolo, président du comité de négociations, a décrit les discussions comme « des semaines très intenses de négociations ».

L’accord a répondu à la volonté d’Unifor d’obtenir de nouveaux engagements sur la production et un financement pour les véhicules électriques de la part des trois principaux constructeurs automobiles de Detroit, après que GM a réduit la taille de son usine d’Oshawa, en Ontario, l’année dernière.

« Il s’agit du plus gros investissement dans l’industrie automobile canadienne depuis des années, offrant une sécurité d’emploi à long terme aux membres d’Unifor », a affirmé M. Dias dans un communiqué.