(Toronto) La perte de Canada Goose Holdings a presque doublé pour atteindre 50,1 millions au premier trimestre alors que les revenus ont plongé de 63 % par rapport à la même période l’an dernier dans la foulée de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Au cours de la période de trois mois qui s’est terminée le 28 juin, le fabricant de parkas de luxe a affiché des revenus de 26,1 millions, comparativement à 71,1 millions au premier trimestre de l’exercice précédent. Le trimestre a été marqué par les fermetures généralisées en raison de la pandémie.

La perte par action s’est chiffrée à 46 cents. Au premier trimestre l’an dernier, la compagnie avait perdu 29,4 millions, ou 27 cents par action.

Abstraction faite des éléments non récurrents, la perte ajustée de Canada Goose s’est établie à 38,4 millions, ou 35 cents par action, par rapport à une perte ajustée de 22,8 millions, ou 21 cents par action, il y a un an.

L’entreprise a réduit ses dépenses et ses investissements de l’ordre de 90 millions. Par voie de communiqué, le président et chef de la direction de Canada Goose, Dani Reiss, a souligné qu’il commençait à constater des signes de reprise dans le monde, alors que la compagnie entame sa saison la plus importante de l’année.