(Washington) Le groupe américain de produits d’hygiène de grande consommation Kimberly-Clark a vu ses résultats grimper au deuxième trimestre à la faveur de ventes de mouchoirs et papier toilette en nette hausse grâce au confinement, lui permettant de donner de nouveau des objectifs pour 2020.

Agence France-Presse

Le bénéfice net de la maison mère des marques Kleenex, Huggies, Cottonelle, Scottex ou encore Kotex, a bondi de 40 % entre avril et juin, par rapport à la même période l’an passé, et s’établit à 962 millions de dollars, selon un communiqué publié jeudi.

Le chiffre d’affaires est stable, à 4,6 milliards de dollars. C’est un tout petit plus que les 4,5 milliards attendus par les marchés.

Les ventes de mouchoirs et de papier toilette, en hausse de 12 % sur le trimestre, ont permis de tirer les résultats à la hausse, et de compenser le recul de 2 % des produits d’hygiène, et la chute de 12 % des ventes aux entreprises.

Par conséquent, le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, bondit à 2,20 dollars (1,67 dollar au deuxième trimestre 2019), dépassant le 1,8 dollar sur lequel tablaient les marchés.

« Nous avons réalisé une très bonne croissance organique des ventes et un bénéfice (par action) historiquement haut. Les économies de coûts nous ont aidé à améliorer fortement la marge. Alors que l’environnement reste incertain, la visibilité s’est améliorée par rapport à il y a trois mois et nous rétablissons nos objectifs », a commenté le PDG du groupe Mike Hsu, cité dans le communiqué.

Le groupe, qui avait suspendu en avril ses prévisions de résultats face à l’incertitude liée à la COVID-19, vise désormais des ventes nettes en hausse de 1 à 2 % en 2020 par rapport à 2019, contre un objectif de 2 % annoncé en janvier, et un bénéfice par action compris entre 7,40 dollars et 7,60 dollars, contre 7,10 à 7,35 dollars en janvier.

À Wall Street, l’action prenait 2,22 % vers 9 h 16 dans les échanges d’avant-Bourse.

Sur l’ensemble du premier semestre, les ventes sont en hausse de 4 %, à 9,6 milliards de dollars, et le bénéfice net bondit de 42 %, à 1,3 milliard.