(Toronto) La Financière Manuvie et la Financière Sun Life ont souligné jeudi que les manifestations antigouvernementales à Hong Kong n’avaient pas eu de répercussions importantes sur leurs activités dans ce pays.

La Presse canadienne

Les assureurs canadiens ont fait ces commentaires après avoir tous deux annoncé qu’ils avaient profité de la solide croissance observée en Asie au troisième trimestre.

Le président de Sun Life pour l’Asie, Claude Accum, a affirmé que les manifestations à Hong Kong avaient entraîné un ralentissement du nombre de visiteurs chinois se rendant dans la ville pour y souscrire une assurance, mais que l’impact sur les activités de l’assureur a été « assez modeste ».

Le chef de la direction de Manuvie Asie, Anil Wadhwani, a pour sa part expliqué, lors d’une conférence téléphonique, qu’il surveillait la situation « difficile » à Hong Kong et qu’il n’était « pas déraisonnable » de s’attendre à des vents contraires dans les trimestres à venir, mais que l’assureur torontois avait toujours « confiance » en sa franchise.

PHOTO FRED THORNHILL, ARCHIVES REUTERS

En fin de journée mercredi, Sun Life a annoncé un bénéfice ajusté de 809 millions pour le trimestre clos le 30 septembre, en hausse de 11 % par rapport au trimestre précédent, notamment grâce à la croissance de 25 % enregistrée en Asie.

En fin de journée mercredi, Sun Life a annoncé un bénéfice ajusté de 809 millions pour le trimestre clos le 30 septembre, en hausse de 11 % par rapport au trimestre précédent, notamment grâce à la croissance de 25 % enregistrée en Asie.

Manuvie a pour sa part fait état d’un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 723 millions, en forte baisse par rapport à l’année précédente, mais meilleur que celui attendu par les analystes, alimenté par une croissance de plus de 10 % en Asie.

Les protestations à Hong Kong ont commencé en juin, en opposition à un projet de loi sur l’extradition, depuis abandonné, qui aurait permis d’envoyer des suspects en justice en Chine continentale. Le mouvement de protestation a ensuite évolué pour devenir un appel à plus de démocratie et de prise de responsabilité de la police.