Le plus gros parc solaire de l’État du Texas, qui sera inauguré dans les prochains jours, appartient à une petite entreprise de Longueuil, Innergex, qui l’a financé et construit au coût de 525 millions.

Hélène Baril Hélène Baril
La Presse

Le mastodonte d’une superficie de 7 kilomètres carrés, capable de contenir 1360 terrains de football, est aussi — et de loin — le plus important projet solaire jamais piloté par Innergex, a indiqué Michel Letellier, président et chef de la direction, lors d’un entretien avec La Presse.

« Ça nous donne de la visibilité et de l’expérience qui vont nous servir ailleurs aux États-Unis et dans le monde », a-t-il dit.

Le parc solaire Phoebe, situé dans l’ouest de l’État, pourra produire 315 mégawatts d’énergie renouvelable, soit l’équivalent d’une centrale hydroélectrique comme Romaine 1 ou La Tuque. C’est assez pour suffire aux besoins de 53 000 foyers texans.

Pas moins de 768 000 panneaux solaires ont été installés dans ce vaste coin de pays désertique, où seuls des puits de pétrole se dressent à l’horizon.

Le Texas est un des endroits les plus propices à la production d’énergie solaire.

Il y a des terres en quantité, et pas chères, en plus d’un bon ensoleillement.

Michel Letellier

Avant de s’y installer, l’entreprise a quand même dû s’assurer que les terres convoitées étaient libres de droits pétroliers, une activité qui reste prédominante pour l’État. L’énergie produite par le parc solaire Phoebe sera vendue à une filiale de Shell, Shell Energy North America, pour une période de 12 ans qui pourra être prolongée. L’énergie transitera par le réseau électrique de l’État, ERCOT, et pourrait aussi être vendue sur le marché.

Le Texas offre aux producteurs et aux acheteurs d’énergie renouvelable des incitations financières qui accroissent la rentabilité des projets. Dans le cas du parc solaire d’Innergex, l’aide prend la forme d’un crédit de taxe équivalant à 1 cent le kilowattheure pendant une période de 10 ans.

Selon Michel Letellier, la baisse des prix des panneaux solaires et l’augmentation de leur efficacité font que la production solaire peut être rentable sans subventions dans les endroits les plus propices.

Quand on a fait notre premier projet solaire, en Ontario, les panneaux solaires coûtaient 2 $ le watt. Cinq ou six ans plus tard, on est rendu à 30 cents le watt.

Michel Letellier

Les panneaux solaires du parc Phoebe sont fabriqués aux États-Unis par First Solar. Innergex ne s’inquiète pas trop de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui pourrait faire augmenter le prix de certains composants importés. « Si ça arrive, le prix de l’électricité va s’ajuster », prévoit-il.

Miser sur les énergies éoliennes et solaires

Innergex, qui s’est fait connaître en construisant des centrales hydroélectriques, mise de plus en plus sur les énergies éolienne et solaire pour assurer sa croissance. « C’est dans ces deux secteurs que la technologie progresse le plus rapidement et permet des gains de productivité », explique-t-il.

Michel Letellier croit que le développement des batteries, en particulier, va permettre aux parcs éoliens et solaires de se passer d’énergie fossile, et ce, dans un avenir rapproché.

Innergex construit d’ailleurs des installations de production combinant l’énergie solaire et du stockage à Hawaii. Les deux projets, dont la capacité de production est de 45 mégawatts et celle de stockage de 185 mégawatts, sont la première incursion de l’entreprise dans ce marché jugé très prometteur.

Les panneaux de l’avenir

La technologie solaire continue de s’améliorer, selon le président et chef de la direction d’Innergex. Les futurs panneaux solaires seront transparents et pourront produire de l’énergie non seulement en étant exposés au soleil, mais par la réflexion du soleil sur le sol, ce qui augmentera leur efficacité.

Dans le vent

En même temps que son plus gros projet solaire, Innergex inaugure son plus important projet éolien, encore au Texas. Le parc éolien de Foard City, dans le nord de l’État, compte 139 éoliennes d’une capacité de production de 350 mégawatts. Avec trois parcs éoliens et un parc solaire, Innergex dispose d’une capacité de 1000 mégawatts au Texas.

En développement

Présente au Canada, aux États-Unis, en France et au Chili, Innergex exploite 37centrales hydroélectriques, 26 parcs éoliens et 4 parcs solaires. Au total, ces installations ont une capacité de production de 2338 mégawatts, répartie ainsi : énergie éolienne (57 %), hydroélectricité (40 %) et solaire (3 %). Innergex a affiché des revenus de 577 millions en 2018, et un profit net de 25,7 millions.