(Washington) Caterpillar, le fabricant américain d’engins de chantier et de construction, a confirmé sa prévision de bénéfice annuel, mais son action était sanctionnée en raison de résultats trimestriels en demi-teinte marqués par une forte contraction de son activité dans la région Asie-Pacifique.

Agence France-Presse

Considéré comme un des baromètres de l’activité économique, le groupe non immunisé contre les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a engrangé un chiffre d’affaires en hausse de 3 % à 14,43 milliards de dollars au deuxième trimestre, quasiment conforme aux attentes des analystes (14,44 milliards).

Dans le même temps, Caterpillar a dégagé un bénéfice ajusté par action de 2,83 dollars, à peine supérieur à celui enregistré au deuxième trimestre 2018 et très inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 3,12 dollars.

À l’issue de ce deuxième trimestre, le groupe de Deerfield (Illinois) indique qu’il maintient ses prévisions annuelles tablant sur un bénéfice par action (référence en Amérique du Nord) compris entre 12,06 et 13,06 dollars. Pour autant, il souligne s’attendre davantage à atteindre « le bas de la fourchette ».

« Les ventes et les revenus ont augmenté ce trimestre, notamment grâce aux performances record de la division Construction Industries, qui reflète notre solide situation concurrentielle à l’échelle mondiale », a néanmoins commenté Jim Umpleby, PDG de Caterpillar.  

« Notre important flux de trésorerie au cours du trimestre nous a permis de racheter des actions et de verser des dividendes d’environ 1,9 milliard de dollars », a-t-il également fait valoir, relevant que c’était « conforme » à l’intention de la direction de restituer la quasi-totalité des flux de trésorerie disponibles aux actionnaires.

Se tournant vers le reste de l’année, Caterpillar s’attend notamment à une reprise de la demande dans les machines pour le pétrole et le gaz en fin d’année.

Le PDG du groupe a enfin estimé avoir « la bonne stratégie en place pour générer une croissance rentable à long terme en continuant de mettre l’accent sur les investissements stratégiques ».

L’action accusait une nette baisse peu après 10 h, cédant 4,53 %.